Ramadhan: Krikou lance la caravane de solidarité à Médéa

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Kaoutar Krikou, a donné, ce mardi, à Médéa, le coup d’envoi de la caravane de solidarité Ramadhan, initiée en faveur des familles démunies, issues des zones enclavées de la wilaya.

Plus de vingt tonnes de denrées alimentaires de large consommation vont être acheminées vers une dizaine de daïras de la wilaya de Médéa, telles que Si-Mahdjoub, Ouzera, Ksar El-Boukhari, Ouled Antar, Azziz, pour être, ensuite, distribués aux familles de condition précaire. Quelque 500 familles, résidant au niveau de ces zones, sont ciblées par cette opération, destinée à «apporter chaleur et réconfort» au sein de ces familles, à l’occasion du mois sacré du Ramadhan, a indiqué la ministre, évoquant, en outre, le travail de sensibilisation sur la lutte contre le gaspillage, notamment durant ce mois où ce phénomène prend une «ampleur inquiétante». Mme Krikou a indiqué, en outre, que des équipes des cellules de proximité, relevant de l’Agence de développement sociale vont assurer l’encadrement des opérations de sensibilisation contre le gaspillage, animeront également des séances de travail de soutien psychologique de proximité au profit des personnes âgées, dans le cadre d’une opération de solidarité, mise sur pied conjointement avec le secrétariat d’Etat chargé de la réforme hospitalière. La première responsable du département de la Solidarité a visité, lors de son déplacement à Médéa, le marché de solidarité, sis à Bab-Lakouas, centre-ville de Médéa, où elle s’est félicité de cette première expérience, menée avec le concours du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, et tendant, selon Mme Kaoutar Krikou,a «traduire, dans les faits, le contenu du programme intersectoriel relatif au rôle de la femme au foyer et rural dans la dynamique économique du pays». Des décisions de financement de
micro-entreprises ont été remises, en marge de cette visite, à des porteurs de projets et des artisans dans le cadre de la promotion et l’encouragement des métiers traditionnels et domestiques.