Collecte des signatures de parrainage : Les partis affirment avoir largement dépassé le seuil

Le délai requis pour la confection des listes électorales et le recueil des signatures est fixé au 22 avril prochain.

Plus que huit jours en somme pour les partis et les candidats indépendants, désireux participer aux législatives du 12 juin prochain, pour déposer leurs dossiers auprès de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie). A ce propos, la majorité des formations politiques interrogées affirment finaliser la double opération des parrainages et de la confection des listes électorales. C’est le cas du parti El Karama. «Nous avons dépassé le seuil requis de 25.000 signatures et nous en sommes actuellement à 32.000», affirme son président, Mohamed Daoui. Il affirme que le parti peut «atteindre les 40.000 signatures au terme de l’opération». Idem s’agissant de la confection des listes électorales, «élaborées pratiquement à 90%». «Il ne nous reste que quelques choix stratégiques à opérer et nous aurons bouclé nos listes», ajoute-t-il.
Même topo chez El Fadjr El Djadid. Son président, Tahar Benbaïbèche, soutient que le parti a dépassé le seuil des 25.000 signatures avec une présence dans les 58 wilayas. «Nous avons grandement avancé dans la confection de nos listes électorales», indique Benbaibèche. Même cas de figure s’agissant de Jil Jadid puisque son responsable de la communication Habib Brahmia affirme également que le parti a largement dépassé les 25.000 signatures précisant que «nous allons déposer nos listes bien avant le 22 avril prochain». Concernant l’élaboration des listes de candidatures, le parti se dit présent dans les 58 wilayas en plus de la représentation nationale à l’étranger».
TAJ n’est pas en reste puisque, selon son responsable de la communication, Kamel Mida, le parti a bien  dépassé le nombre de signatures exigé et est actuellement en train de finaliser les listes électorales. D’autres formations ont également satisfait à la double exigence leur permettant de prendre part au rendez-vous du 12 juin prochain à l’image du RND, du MSP et du FAN.
Safi Arabi, responsable de la communication du RND, soutient que le parti a achevé l’opération de recueil des signatures. «Il y a des wilayas où nous avons pu rassembler 1.000 signatures et d’autres où nous avons même atteint les 3.000. C’est en fonction du travail fait par nos équipes qui se sont mobilisées pour convaincre nos concitoyens de la nécessité de donner leurs voix à notre parti». De son côté, le Mouvement de la société pour la paix soutient avoir dépassé la barre des 50.000 signatures. «Notre objectif est d’atteindre les 100.000», souligne Ahmed Cherifi, membre de la direction du parti et ancien député, signalant que pour cette opération le parti a fait parfois du porte-à-porte. Le Front de l’Algérie nouvelle (FAN) de Djamel Benabdeslam se mobilise aussi pour s’assurer des sièges dans la future APN et s’adjuger une place de choix sur l’échiquier politique national. «Nous avons largement dépassé les exigences de l’Anie en ayant plus de 32.000 parrainages», assure Ahmed Chafâa, responsable de communication du FAN.
Hakem Fatma Zohra