La France « à la traîne » dans l’intégration professionnelle des demandeurs d’asile

La France est « à la traîne » de l’Europe en matière d’accès des demandeurs d’asile au marché du travail, dénonce un rapport associatif publié ce mercredi, qui préconise une série d’assouplissements législatifs pour rompre avec cette « maltraitance administrative ». Le constat dressé par l’association catholique JRS (Jesuit Refugee Service) est sans appel : « aujourd’hui, au sein de l’Union européenne, la  France partage la dernière place avec la Hongrie pour l’accès effectif au marché du travail des demandeurs d’asile » et « fait partie des cinq Etats (sur 23) qui leur refusent encore l’accès aux formations professionnelles ».