Programmes télévisés : Des regrets…et de l’enthousiasme

Comme chaque année, les productions cinématographiques se font plus variées et diversifiées durant le mois de Ramadhan. Feuilletons, sitcoms ou encore caméras cachées, les programmes télévisés font couler de l’encre sur les réseaux sociaux.

Contrairement à l’année dernière, où la pandémie avait fait des ravages dans le secteur de l’audiovisuel et de la production de films, le Ramadhan 2021 s’avère plein de rebondissements, avec pas moins de sept séries dramatiques et 10 sitcoms diffusés sur les chaînes de télévisions nationales. Parmi des plus attendus, figure la troisième saison de la série culte «Achour El Acher», réalisé par DjaâfarGassem, qui montre un fond plus orienté vers le drama que la comédie, comme ce fut durant les deux premiers volets. Sur Facebook, les premiers épisodes ont été scrutés en long et en large. L’absence du comédien Salah Aougrouta été regrettéeet rappelée à maintes reprises sur les groupes de discussion et les pages des réseaux sociaux. «La série n’est plus ce qu’elle était sans la prestation de marque de Salah Aougrout», lit-on sur beaucoup de publications. Les feuilletons «Machaïr» et «Yemma» ont également fait parler d’eux. Les deux productions qui ont rattrapé leurs retards de la première saison en procédant à plusieurs changements au niveau de la distribution, ce qui semble ravir plusieurs téléspectateurs, qui laissent leurs avis en commentaire sur les bandes annonces, publiées par les chaînes de télévisions sur les réseaux sociaux. A l’écran, d’autres feuilletons font jaser. Notamment «Dakious et Makious», troisième volet d’une série humoristique, incarnés par les deux principaux personnages, Nabil Asli et Nassim Haddouche. Dans les groupes de discussion Facebook, les meilleurs passages sont déjà devenus les mêmes et ont été partagés plusieurs milliers de fois, reprenant le sarcasme et la dérision des comédiens. De son côté, la série dramatique «Millionnaire» est bien lancée pour créer l’évènement. Les internautes portent beaucoup d’intérêt aux premiers épisodes qu’ils jugent crucials dans les forums de discussions. La série compte tout de même des stars de renom, tels que Hassan Kechache, Nabil Asli, Sara Lalama ou encore Biyouna. Le premier épisode de la série a recueilli plus d’un million de vues sur YouTube en seulement quelques heures.Les Sitcoms n’ont pas été épargnées des internautes, notamment «Zawjounji» de la chaîne Ennahar, qui a engrangé quelques milliers de vue sur YouTube et Facebook. Les internautes mettent en avant le caractère philanthrope des comédiensqui se montrent altruistes et partagent les sentiments des invités sur le plateau.
Walid Souahi