Libye : Le Conseil de sécurité de l’ONU soutient le mécanisme de surveillance du cessez-le-feu

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté à l’unanimité vendredi une résolution approuvant la  formation d’une équipe pour surveiller l’accord de cessez-le-feu libyen, sous l’égide de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL).

Dans une lettre envoyée la semaine dernière au Conseil, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a proposé « un déploiement par étapes  pour l’équipe de surveillance du cessez-le-feu de la MANUL », qui nécessite un maximum initial d’environ 60 personnes. Les observateurs « seraient déployés à Syrte une fois que toutes les  conditions d’une présence permanente auront été remplies, y compris, évidemment, les aspects sécuritaires, logistiques, médicaux et opérationnels », a déclaré le porte-parole du secrétaire général, Stéphane Dujarric.
La résolution 2570 donne son approbation au plan de surveillance du cessez-le-feu et note la nécessité d’un appui constitutionnel et législatif  pour que le nouveau processus électoral libyen soit en place d’ici le 1er juillet, avant les élections législatives et présidentielle prévues le 24  décembre, selon un communiqué de l’ONU. Elle souligne que les parties concernées doivent élaborer un plan plus large précisant comment le mécanisme de cessez-le-feu sera mis en œuvre et  comment les observateurs de la MANUL peuvent être déployés. L’ONU exhorte également vivement les Etats à soutenir cet accord de cessez-le-feu convenu en octobre dernier, y compris le retrait immédiat de toutes les forces étrangères et mercenaires de Libye.