Sahli à Tizi Ouzou : « Les Législatives du 12 juin pour couronner le changement réclamé par le peuple algérien»

Le secrétaire général du parti de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a estimé, ce samedi à Tizi Ouzou, que les prochaines élections législatives constituent un objectif stratégique pour l’Algérie.

«Ces élections permettront, d’une part, aux citoyens de désigner librement et dans la transparence leurs représentants au sein de l’APN et, d’autre part, permettront à ces derniers de contrôler le travail du gouvernement en lui transmettant directement les préoccupations du peuple pour leur prise en charge», a-t-il soutenu en marge de l’installation du bureau local de son parti en prévision des législatives. Sahli a, aussi, insisté sur le respect des opinions des uns et des autres par rapport à ce rendez-vous électoral et, surtout, sur le rejet de la violence d’où qu’elle vienne. Dans ce sillage, il a jugé nécessaire de voir les pouvoirs publics «prendre des mesures d’apaisement, notamment l’ouverture politique et médiatique pour permettre l’expression des avis de l’ensemble des Algériens et, de ce fait, encourager une participation plus large à ce scrutin.
Au sujet du hirak, le leader de l’ANR a souligné que les revendications soulevées par le mouvement populaire depuis février 2019 sont chaque jour prises en charge par la nouvelle direction du pays. Pour lui, la meilleure illustration en est l’organisation de ces élections législatives «qui entre justement dans le cadre de ce processus de mise en œuvre de ces revendications demandant le changement et plus de liberté et de transparence dans la gestion des affaires publiques». «Ces élections sont justement la 3e étape de ce processus entamé par l’élection présidentielle du 12 décembre 2019 et concrétisé par la révision constitutionnelle du 1er novembre 2020.»
Rachid Hammoutène