APC de Blida : Plus de 1.000 travailleurs exigent leur titularisation

Les travailleurs de l’APC de Blida sont montés au créneau et menacent de faire grève si l’administration ne prend pas en charge leur seul point de revendication, celui de leur titularisation à leurs postes de travail.

Recrutés dans le cadre du dispositif de l’emploi de jeunes, plusieurs centaines de travailleurs de la commune, notamment dans les services d’état civil, l’administration, l’accueil ou la sécurité, attendent depuis des années la régularisation de leur situation. Certains ont atteint une expérience de 20 ans alors que d’autres ont été mis à la retraite sans être titularisés. Une situation qui a grandement influé sur le rendement des employés, comme l’affirme un élu de l’APC.
«Comment peut-on exiger d’un travailleur d’être exemplaire ou efficace alors qu’il  perçoit un salaire de 20.000 DA», souligne-t-il. Selon lui, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales doit résoudre ce problème qui pénalise des milliers de travailleurs dans les APC recrutés dans le cadre de l’emploi de jeunes.
De son côté, le président de l’APC de Blida,  Mahmoud Belazoug, juge injuste qu’une personne recrutée dans le cadre de l’emploi de jeunes se retrouve dans la même situation professionnelle 15 ans après. «Nous avons pu régler certains cas, d’autres attendent toujours, car leur sort dépend de la Fonction publique», précise-t-il. Le même a assuré que «la situation financière de l’APC permet de prendre en charge d’autres fonctionnaires». «Nous avons pris contact avec le responsable de la Fonction publique de la wilaya de Blida pour ouvrir ce dossier», affirme l’élu, pour qui cette situation n’arrange ni l’administration, ni le fonctionnaire. «Avec la modernisation de l’administration, tous les services de l’APC, particulièrement celui d’état civil, ont doivent être à la hauteur de ce défi. La régularisation du personnel est plus que nécessaire», insiste-t-il.
M. Benkeddada