Fonds de la Zakat : Les commerçants appelés à contribuer

Depuis 2003, le fonds de la Zakat a offert une aide financière à 2,5 millions d’Algériens. Il a également financé 7.500 projets concrétisés. C’est ce qu’a annoncé, ce samedi, le vice-président de la commission nationale chargée du fonds de la zakat relevant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, lors d’une rencontre organisée par l’Association nationale des commerçants et artisans (Anca) en son siège à la Safex, à Alger.

Mohamed Dif est revenu sur l’argent de la zakat qui permet d’aider les familles démunies et les jeunes porteurs de projets. «Le fonds de la zakat peut contribuer fortement à l’essor de la vie socioéconomique. Cet argent provient de la zakat versée par les fidèles durant toute l’année», a-t-il indiqué. Pour sa part, le président de l’Anca, Hadj Tahar Boulenouar, a affirmé qu’une convention-cadre sera signée prochainement avec le ministère des Affaires religieuses pour faire fructifier les dons des commerçants. «Nous envisageons de drainer le plus grand nombre de commerçants et artisans pour participer au fonds de la zakat. Ce sera un travail de longue haleine, et nous attendons l’adhésion des membres de l’association», a fait savoir le président de l’Anca, qui animait une conférence sous le thème «La moralisation de l’activité commerciale et la Zakat». Dans ce sillage le président de la commission de la fatwa et de l’orientation au ministère, Mohand Idir Mechenane, a rappelé que chacun connaît des familles dans le besoin. «Les commerçants préfèrent peut-être faire la zakat à leurs proches. Toutefois, il se peut que ces bienfaiteurs ne connaissent pas des familles encore plus pauvres qui n’ont aucun revenu. Le fonds de la zakat peut profiter à ces gens», a-t-il expliqué.
Karima Dehiles