Ramadhan et régime alimentaire, les conseils nutritionnels pullulent

Les réseaux sociaux, particulièrement Facebook, sont devenus une plaque tournante pour les conseils nutritionnels en ce mois de Ramadhan. Comme quoi, ces nouveaux modes de communication suivent le fil d’actualité de près, et profitent de la moindre occasion, pour créer des pages, présenter des spécialistes, afficher les nouvelles tendances et se rapprocher de plus en plus des gens et augmenter le nombre des followers en récoltant le maximum de likes. Aujourd’hui, la «bouffe» est au cœur du sujet. Pendant que les chefs cuistot, les ménagères, et les amateurs de cuisine rivalisent sur les réseaux sociaux, à travers leurs vidéos, leurs essais et leurs recettes réussites pour agrémenter les belles soirées ramadhanesques de sucre et de douceurs, voilà que des nutritionnistes apparaissent de l’autre côté de la toile pour dire «stop» à la consommation abusée. Même que des groupes, gérés par des fans et des admins, se sont formés, pour donner des conseils et inciter les gens à consommer «healthy» pour le bien être de leur organisme. «Conseils nutritionnels», «La santé par la nutrition», «Conseil, santé, nutrition et bien être», «Nutrition et diététique», «Ramadhan et le diabète», «La santé au naturel», «Conseils en nutrition du sport», sont autant de pages qui offrent des informations et des recommandations qui permettent une bonne hygiène de vie. Dans un contexte plus sûr, le docteur Belabdelouahab, nutritionniste, donne sur sa page les meilleures étapes à suivre, et propose une alimentation seine pour toutes les catégories. Vient ensuite, le groupe «maigrir avec un rééquilibre alimentaire, secret du poids», qui intervient avec des conseils soft et loin de tout excès et sans se privés. Nombreux sont les internautes à partager leurs avis ou conseils en matière d’alimentation sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Snapchat, Whisper, Tweeter. Ces plateformes virtuelles regorgent de posts, tweets, likes sur l’alimentation et la nutrition. Seulement, les spécialistes mettent en garde contre les fausses informations qui pullulent, et invitent ce large public qui investi la toile, à faire appel à de vrais professionnels de la santé.
Rym Harhoura