Tizi Ouzou : L’association El Fedjr au chevet des malades nécessiteux

Très active à longueur d’année, l’association d’aide aux personnes atteintes du cancer, El Fedjr, de Tizi-Ouzou est encore plus présente au chevet de ses adhérents, notamment les plus nécessiteux, durant cette période du mois sacré.

En effet, une période qu’elle prépare bien à l’avance en plaçant des corbeilles, caddys ou couffins à l’entrée des supermarchés et supérettes  pour inviter les clients à faire œuvre de bienfaisance en déposant dedans un produit alimentaire.  Une fois remplis, ils sont vidés puis replacés au même endroit. «Cette opération achevée et à la veille du mois du Ramadhan, nous faisons un état des produits collectés  que l’on distribue  en lots», indique Mme Lila Oucherif, l’une des membres les plus actives de cette association aux côtés de la présidente Mme Sabiha Allouche Ghezraoui. Mais selon elle, cette année, les dons se sont faits rares. «Nous n’avons pas reçu beaucoup de dons, la double crise sanitaire et économique est passée par là», soupire-t-elle. Malgré ces aléas, cette association n’hésite pas à aller frapper aux portes et solliciter les bienfaiteurs «qui n’ont jamais été récalcitrants», comme l’affirme Mme Rabia Younsi. Des bienfaiteurs qui ont toujours gardé l’anonymat et ont été aux côtés de  cette association. D’ailleurs, la présidente, Sabiha Allouche, ne manquera pas de les remercier vivement pour une  générosité «qui n’a point d’égale dans le monde». Comme l’annonce Saliha Osmani, autre membre de cette association, «nous venons de recevoir de la part d’un meunier un important lot de farine». Pour sa part, Nadia Zemerli relève que 500 colis alimentaires sont en train d’être préparés. Les bénéficiaires se comptent parmi les familles nombreuses, démunies et malades. En outre l’association va  distribuer mercredi prochain des produits laitiers, don d’une laiterie.
Pour sa part, Dr Fatima Ait Abdellah, médecin de l’association, regrette que cette année son association ne  puisse pas apporter un peu de bonheur aux chérubins. «Hélas cette année, protocole sanitaire  oblige, nous ne pouvons assurer l’opération de circoncision», regrette-t-elle. Pour Lila Oucherif, cela me fend le cœur de dire aux familles, très nombreuses, que cette opération est annulée cette année». N’empêche, la présidente d’El Fedjr précise que «les enfants malades seront  habillés de pied en cap la veille de la célébration de l’Aïd El Fitr.» Enfin, Lila Oucherif demande aux âmes charitables et aux bienfaiteurs «de rester fidèles à leur engagement aux côtés de notre association et surtout à perpétuer cette solidarité envers les plus démunis de surcroît malades.»  Et de conclure : «Leur soutien et leur présence à nos côtés nous encouragent et renforcent notre détermination à poursuivre notre œuvre pour permettre aux malades de trouver le chemin de la guérison et de l’apaisement».
Rachid Hammoutène