Les compagnies d’assurance face au défi de l’innovation technologique

Si les compagnies d’assurance algériennes ne versent pas dans l’innovation et dans les nouvelles tendances technologiques pratiquées dans le monde, elles seront amenées à disparaître dans quelques années, selon le chef exécutif de la société d’assurance GIG Algeria, Mourad Kaoula.

«Même si les compagnies d’assurance se montrent réticentes à aller vers des méthodes plus innovantes, elles seront tôt ou tard obligées de s’y soumettre. Les futures générations d’assurés, qui utilisent massivement les nouvelles technologies, vont leur imposer ce choix», a-t-il soutenu dans un webinar organisé par Algeria 2. 0, une société versée dans l’organisation d’événements dans les technologies de l’information des technologies (TIC). Les startups algériennes, dont certaines activent déjà dans ce secteur, et les porteurs de projet et d’idée sont appelés, poursuit-il, à accompagner les sociétés d’assurance par des solutions technologiques et les aider à s’adapter aux tendances pratiquées de par le monde. «Des start-up nationales exportent même leurs biens et services à l’international. Elles sont sollicitées pour mettre sur le marché les tendances qui vont révolutionner le secteur des assurances dans le monde au cours de cette année et non pas se contenter de soutenir les sociétés dans la digitalisation et la numérisation de leurs services», dit-il. Parmi ces tendances, souligne-t-il, l’analyse prédictive (analyse des faits présents et passés pour faire des hypothèses prévisionnelles sur des événements futurs). C’est le grand défi que les compagnies d’assurance sont appelées à relever cette année pour une meilleure maîtrise en matière de tarification, de sélection des risques, d’identification des clients et du tri des réclamations. «Il est important aussi d’exploiter les réseaux sociaux pour évaluer l’interaction des clients et identifier les services les plus vendus. Grâce à cette analyse prédictive, des compagnies d’assurance dans le monde ont vu leur taux de pertes s’améliorer et leurs primes souscrites directes augmenter considérablement», assure-t-il.
L’autre tendance révolutionnaire, selon lui, est l’utilisation de l’Intelligence artificielle pour une meilleure gestion de process d’indemnisation et de gestion administrative des polices, en éliminant les risques d’intervention manuelle et de fraude, tout en offrant aux assureurs la possibilité de créer une véritable expérience unique et personnalisée. «Le volume de clients géré par une compagnie d’assurance dépasse toute logique et rend difficile une prise en charge simultanée. D’où l’importance de l’intelligence artificielle qui encourage l’apprentissage automatique permettant non seulement l’amélioration du traitement des réclamations mais aussi leur automatisation», indique-t-il. D’autant plus, constate-t-il, que les consommateurs sont prêts à partager des informations personnelles supplémentaires si cela amène à économiser de l’argent sur leurs polices d’assurance et à avoir des avantages tarifaires.
Surveillance à distance du comportement du conducteur
«Ces tendances vont permettre aux compagnies d’assurance de prévenir les risques de pertes et de proposer des tarifs plus adaptés et personnalisés pour chaque client et consommateur. Il y a aussi ce qu’on appelle le blickchain data, une autre innovation technologique à laquelle les assureurs devraient réfléchir car elle permet d’effectuer et de dresser des PV d’expertise et les transférer systématiquement sans qu’il y ait d’intervention humaine. Les données liées aux sinistres, via des PV, donnent naissance à une indemnisation transférée directement à la banque qui établit automatiquement l’ordre de versement aux clients», soutient-il. Dans le secteur automobile le créneau le plus important dans l’industrie des assurances nationales, il recommande l’utilisation de l’application de surveillance des véhicules Telematics, plus efficace, d’après lui, que le GPS. «Ce dispositif fournit de la data sur la conduite des assurés, le respect des vitesses…Il permet une meilleure appréciation du comportement de leurs clients au volant et détermine ainsi les tarifs à fixer. Les retombées sur les assurés sont importantes puisqu’il encourage de meilleurs habitudes de conduite et réduit les risques des sinistres ainsi que leurs coûts», a t-il conclu.
Farida Belkhiri