Climat : 2020, l’une des trois années les plus chaudes jamais observées

Le double choc des conditions météorologiques  extrêmes et de la COVID-19 a pénalisé des millions de personnes en 2020, a affirmé lundi l’Organisation météorologique mondiale (OMM) dans un nouveau rapport établi avec un vaste réseau de partenaires. Selon cette agence onusienne basée à Genève, le ralentissement économique lié à la pandémie n’a réussi à freiner ni les moteurs, ni l’intensification des effets du changement climatique. Ce nouveau document confirme donc les conclusions de décembre dernier indiquant que 2020 a été l’une des trois années les plus chaudes jamais observées, malgré le refroidissement dû à La Nina. « C’est un rapport effrayant (…) Nous sommes au bord de l’abîme », a  déclaré le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, lors d’une conférence de presse conjointe lundi avec le secrétaire général de  l’OMM, Petteri Taalas, sur ce rapport de l’OMM.