Vers la réhabilitation de 30 zones industrielles à travers le territoire national

Trente (30) zones industrielles seront réhabilitées à travers le territoire national avec des moyens exclusivement nationaux (matières premières et moyens de réalisation) en vue d’améliorer le rendement des entreprises implantées dans ces zones industrielles, a indiqué, ce jeudi, le ministre de l’Industrie, Mohamed Bacha.

Dans son intervention lors d’une séance de questions orales au Conseil de la nation, le ministre a précisé que 15 zones industrielles réparties sur 39 wilayas seront réhabilitées en premier compte tenu de plusieurs facteurs  comme l’importance de la zone industrielle et le nombre d’opérateurs économiques implantés dans celles-ci.Les travaux nécessiteront une enveloppe de près de 10 milliards de dinars sur une année, a fait savoir M. Bacha. « L’opération sera réalisée avec des moyens exclusivement nationaux », a affirmé le ministre soulignant que « le recours à des matières premières et à des moyens de réalisation locaux  permettra d’économiser la devise ».
Les travaux seront confiés à deux entreprises nationales leaders dans le domaine des travaux publics, à savoir Gica et Cosider. Quinze (15) autres zones industrielles délabrées seront réhabilitées dans un deuxième temps, a précisé M. Bacha, ajoutant que la réhabilitation d’un troisième groupe de zones industrielles « ne nécessitant pas beaucoup de travaux » sera programmée.
Les travaux de réhabilitation devraient durer entre 5 et 16 mois selon les zones, a-t-il dit.
Par ailleurs, M. Bacha a rappelé qu’il a été relevé la non exploitation optimale des ressources du foncier industriel accordées à certains projets  d’investissement, a rappelé M. Bacha, imputant cela, dans certains cas, aux obstacles liés au non aménagement de certaines zones industrielles et au fait que plusieurs structures prennent en charge l’administration du foncier industriel.
Pour régler cette situation, M. Bacha a précisé que son département a élaboré une approche globale pour la relance de l’industrie, ajoutant que nous avons proposé, au niveau de notre département ministériel, un projet de décret exécutif pour la création d’un organisme unique à caractère national pour prendre en charge la problématique du foncier industriel, tous aspects confondus, appelé Office national du foncier industriel
(ONFI)». Cet office constituera, un outil principal dans la mise en œuvre de la politique nationale relative au foncier industriel et sera doté de  structures au niveau local, a fait savoir le ministre, rappelant que des superficies considérables accordées restent inexploitées, d’où la  proposition d’un projet pour la récupération de ces terres et leur octroi aux investisseurs sérieux qui peuvent réaliser des projets à valeur ajoutée et assurer des postes d’emplois.
Le parc national des zones industrielles compte 113 zones industrielles, dont 63 anciennes zones industrielles et 50 nouvelles qui s’étendent sur  une superficie globale de 26.763 ha, dont 19.749 sont aménagées.