Rezig se prononce sur la grève annoncée des agents de contrôle du Commerce

La « majorité » des agents de contrôle et de la  répression des fraudes sont sur le terrain et assurent « normalement » leur travail, a affirmé, ce jeudi à Alger, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, assurant que la protection du consommateur constitue « une ligne rouge » pour  son département. 

« La plus grande partie des contrôleurs exerce sa mission de contrôle, aux côtés des services de sécurité au niveau des différents espaces commerciaux, notamment pour veiller à ce que les prix n’augmentent pas durant ce mois sacré », a affirmé le ministre lors d’une visite au « Souk  Errahma » de la place des martyrs à Alger.
Le ministre répondait à une question de l’APS à propos de l’impact d’une grève annoncée des agents de contrôle relevant de son département, sur l’efficacité des opérations de contrôle commercial. Il a précisé dans ce sens que » la majorité des contrôleurs sont sur le terrain et veillent sur le pouvoir d’achat du citoyen », ajoutant que les services concernés ont réalisé « des milliers d’opérations » de contrôles durant la dernière quinzaine et ont saisi des quantités considérables de produits alimentaires destinés à la spéculation.
Il a souligné, dans ce cadre, que toutes les opérations de saisies enregistrées sont régulièrement publiées par le ministère.
Le Syndicat national des fonctionnaires du Commerce a annoncé, ce jeudi, sur sa page Facebook, « une grève illimitée à partir de dimanche prochain, jusqu’à la satisfactions effective sur le terrain des revendications » des  agents de contrôle.
« La révision de la loi fondamentale et du système d’indemnisation, l’activation de la prime de promotion automatique et la perception de la  prime du Covid-19 » figurent parmi les principales revendications du syndicat.
A l’appel du syndicat, des contrôleurs du Commerce ont observé une grève de 8 jours qui s’est terminée mercredi par un sit-in devant le siège du ministère « sans que la tutelle ne réponde aux revendications » des grévistes, selon le post du syndicat.