Merad à Sétif : «Les jeunes doivent participer au développement des zones d’ombre»

 

Le conseiller du président de la République, chargé du suivi des zones d’ombre, Brahim Merad, a effectué une visite de travail marathon dans la wilaya de Sétif où il s’est rendu dans plusieurs points de zones d’ombre localisées dans trois communes.

Accompagné du wali, Kamel Abla et du président de l’APW, Merad après avoir suivi un exposé sur les divers projets de développement réalisés dans le cadre de la prise en charge des zones d’ombre, suite aux instructions du président de la République, Merad a exhorté les jeunes habitants de ces localités pour initier à la création d’activités pratiques propices à ces zones. « Désormais, les jeunes sont appelés à se mobiliser et jouer leur rôle pour participer au développement de ces zones dans divers domaines, tels que l’agriculture, l’apiculture et autres secteurs productifs », a –t-il indiqué, ajoutant que « cette nouvelle dynamique leur permettra petit à petit de devenir des créateurs d’emploi en réalisant des projets susceptibles d’adhérer avec l’environnement et le potentiel existant sur place ». Pour étayer ses dires allant vers l’encouragement des jeunes à aller vers l’avant pour la création, il a annoncé qu’ « une action est en cours avec le ministère des micros entreprises pour la concrétisation de tels projets, dont l’objectif est de permettre à ces zones de passer de simples consommatrices à des créatrices de richesse». Lors de cette visite qui a redonné de l’espoir aux habitants de ces zones d’ombre, Merad a procédé à des inaugurations de beaucoup de projets et lancés d’autres pour l’habitat, en gaz naturel, électrification rurale, routes, eau potable, dans els zones d’ombre d’Amoucha, Djemila et El Eulma. Il a eu l’occasion aussi d’écouter les préoccupations des citoyens.
   Azzedine Tiouri