Un taux de gaspillage d’eau de près de 45%

Le ministre des Ressources en eau, Mustapha  Kamel Mihoubi a révélé lundi à Alger que le taux de gaspillage d’eau durant l’année en cours avait atteint 45%, d’où l’impératif d’élaborer un plan  spécial pour lutter contre les fuites et les branchements illégaux au réseau d’eau. Invité au Forum de la Radio algérienne, M. Mihoubi a expliqué qu’un programme a été mis en place à cet effet en coordination avec la Société  des Eaux et de l’Assainissement d’Alger et l’Office National de  l’assainissement (ONA) visant à recourir à 440 petites et moyennes entreprises pour remédier aux fuites, mettre en place des compteurs et  réhabiliter les réseaux ainsi que la gestion technique et technologique.