Covid-19 : Le nombre des cas en hausse à Alger

Les hôpitaux de la wilaya d’Alger connaissent, ces derniers jours, une importante affluence de personnes atteintes de la Covid-19.

Au centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha-Pacha d’Alger, un mouvement inhabituel a été constaté par l’APS au niveau des services d’urgence qui ont connu un afflux de dizaines de patients, dont un nombre important a été orienté vers l’unité Covid-19 en vue de recevoir le traitement nécessaire après confirmation du diagnostic.
En dépit de l’augmentation du nombre de patients coïncidant avec le Ramadan, les membres du personnel médical ont souligné leur «maîtrise actuelle» de la situation, exprimant en même temps leur «inquiétude» quant à la possibilité de survenue d’une troisième vague de contaminations.
Ce qui accentue «les préoccupations» du personnel médical du CHU, c’est «la saturation» de l’unité Covid-19, due au flux important de patients, ayant des signes de fatigue et de panique, notamment au regard de l’apparition de nouvelles souches de ce virus mortel, a indiqué un proche d’un patient atteint de la Covid-19.
A l’hôpital Salim-Zemirli d’El Harrach (Alger), l’unité Covid est au bord de la saturation et le service des urgences connaît une grande affluence de malades, au point où le personnel médical pense isoler les cas suspects Covid-19 compliqués à l’effet de pouvoir maîtriser la situation, appelant les citoyens à «comprendre la situation» en évitant de se rendre à l’hôpital que si leur état s’aggravait.
A l’hôpital Nafissa-Hamoud (Alger), une saturation en nombre de lits au niveau de l’unité Covid-19 a été enregistrée, selon un spécialiste qui a affirmé qu’elle a connu durant les dernières 72 heures, un mouvement «dense» en termes de personnes atteintes, d’autant que deux cas ont été transférés au service de réanimation. Pour lui, «la situation est maîtrisée», mais elle peut dégénérer si le relâchement dans l’application des mesures préventives se poursuivait.
A l’hôpital Bachir-Mentouride Kouba, l’unité Covid-19 connaît une large réhabilitation, avec des travaux qui prendront fin au cours des prochains jours, a indiqué à l’APS, le directeur de l’hôpital, Issam Eddine Bouyoucef qui a affirmé que ses services ont élaboré «une stratégie anticipative», en vue de faire face à une éventuelle 3e vague de corona, notamment à travers la mise à disposition de personnel soignant et d’équipements nécessaires.