Un groupement d’entreprises pour la réalisation du port commercial de Cherchell

Une réunion de coordination s’est tenue ce mercredi au siège de la wilaya de Tipasa à laquelle ont pris part le wali de Tipasa, le directeur général de l’Agence nationale de réalisation du port centre de Cherchell, le directeur général de l’Agence nationale des activités minières, les représentants du groupement algéro-chinois en charge de la réalisation du port centre de Cherchell ainsi que les directeurs exécutifs de wilaya en relation avec le projet.

La réunion avait pour ordre du jour, selon un communiqué de la cellule de communication de la wilaya, l’évaluation et l’étude des résultats des prospections entreprises sur le terrain par la commission de wilaya spécialisée conjointement avec le groupement en charge de la réalisation du projet, afin de choisir les sites de carrières devant approvisionner le projet en agrégats et matériaux de construction, d’autant que les besoins du projet en la matière sur sept ans, soit jusqu’en 2028, sont de 27,8 millions de mètres cubes, et deux autres millions de cubes pour des projets temporaires. En tout, neuf sites ont été proposés pour créer de nouvelles carrières en plus de quatre déjà existantes. Cinq pistes seront ouvertes pour approvisionner le projet du port centre, dont une voie maritime. Toujours sur le même sujet, une commission de coordination et se suivi d’exploration des carrières a été créée par l’Agence nationale de réalisation du port centre de Cherchell, et ce, afin de garantir un approvisionnement sans discontinu en agrégats. Cette commission est composée de deux laboratoires nationaux spécialisés. La même source a révélé par ailleurs que le groupement d’entreprises en charge de la réalisation du port commercial d’El Hamdania est constitué de la société chinoise CSCEC à hauteur de 65%, Cosider 20%, Meditram 10% et l’Entreprise nationale des travaux publics avec 5% des parts. La réalisation du futur port commercial d’El Hamdania qui générera à terme près de 150.000 postes d’emploi, sera étalée sur sept ans avec la réception et la mise en service d’une partie de l’ouvrage après quatre ans du début de son chantier. Il comportera, une fois achevée et selon les études techniques initiales, 23 quais et une capacité de traitement de 6,5 millions de conteneurs annuellement, soit l’équivalent de 25,7 millions de tonnes/an de marchandises. Ce projet stratégique sera cofinancé, sous forme de crédits, par le Fonds national d’investissement (FNI) et une banque chinoise, Exim Bank of China en l’occurrence. Compte tenu de sa capacité et son emplacement stratégique, le grand port commercial du centre d’El Hamdania propulsera l’Algérie au rang de puissante zone de transit maritime dans la Méditerranée et la région occidentale de l’Afrique.
A. L.