Risque d’une 3e vague de la Covid-19 : La Protection civile intensifie les campagnes de sensibilisation

 Depuis près d’une dizaine de jours, l’épidémie liée au Sars-CoV-2 suit une courbe ascendante. Une situation sanitaire des plus préoccupantes due au relâchement dans le respect des restrictions sanitaires.

Selon le Pr Riadh Mahiaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie du coronavirus, le risque d’une troisième vague est réel, puisque les nouveaux variants sont 50 à 74 % plus contagieux que la souche initiale. Et pour limiter la propagation du virus, particulièrement en ce mois sacré où les rencontres familiales sont favorisées, les services de la Protection civile et la société civile intensifient les campagnes de sensibilisation. Ces opérations ont pour objectif de rappeler aux citoyens la nécessité du respect des mesures préventives, indispensable pour limiter l’explosion des contaminations. Il s’agit principalement du port obligatoire du masque préventif, du respect de la distanciation physique, mais surtout d’éviter les regroupements.  Selon la même  source, 37 communes sont concernées par ces campagnes de sensibilisation. Ces opérations ont touché l’ensemble des infrastructures et édifices publics et privés, quartiers et ruelles. Ces initiatives viennent appuyer celles réalisées par les associations caritatives, mobilisées depuis début mars 2020 pour endiguer la pandémie. Il y a lieu de rappeler que le Comité scientifique avait mis en garde contre les conséquences du relâchement des citoyens. L’arrivée des variants anglais et nigérian place l’Algérie face à un nouveau défi. «Il faut redoubler de vigilance face à la mutation du virus qui risque de nous replonger dans le scénario vécu en juin et juillet 2020», avertit le Pr Mahiaoui.
Samira Azzegag