Eniem de Tizi Ouzou : Les travailleurs interpellent les pouvoirs publics

Les travailleurs de l’Entreprise nationale des industries électroménagères (Eniem) de Tizi Ouzou ont, dans une lettre ouverte dont nous détenons une copie, interpellé, ce lundi, les pouvoirs publics sur le devenir de leur entreprise qui fait face à de nombreuses difficultés. Ils souhaitent l’intervention du président de la République pour sauver «ce fleuron de l’industrie algérienne». «L’entreprise est confrontée, d’une part, à de sérieuses difficultés financières et, d’autre part, totalement bloquée par les conditions drastiques du cahier des charges de la filière électroménagère», écrivent-ils. Et d’alerter sur «une situation qui risque, à terme, de déboucher sur une grave crise».
Rachid Hammoutène