Rachid Belhadj, président du Syndicat des professeurs et chercheurs universitaires : «Il ne faut pas paniquer»

Pour le président du Syndicat des professeurs et chercheurs universitaires, le professeur Rachid Belhadj, le pays dispose de compétences pour faire face à toutes les crises, y compris celle de la Covid-19.

«La crise sanitaire est bien gérée grâce à notre capital expérience, et il n’y aura pas de chaos sanitaire comme le prétendent certains. Il faut savoir qu’une pandémie dure deux ans au maximum. La stabilisation de la pandémie interviendra à partir du mois décembre prochain ou janvier 2022 au plus tard», a-t-il affirmé ce mardi sur les ondes de la chaîne III. Concernant l’apparition du variant indien, il affirme qu’on pourra y faire face à condition de continuer à respecter les mesures sanitaires. «Il n’y a pas lieu de paniquer. Certes, ce variant est résistant, mais la situation n’est pas la même qu’en Inde. Le virus a muté deux fois, mais il y a toujours des symptômes en commun et une protection commune, à savoir les barrières sanitaires», souligne-t-il.
F. B.