Inondations à Médéa, M’sila et Batna Sept décès et d’importants dégâts matériels 

 Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la commune de Beni-Slimane, à Médéa, avec quatre victimes à déplorer. Il s’agit d’une fille de 13 ans et de 3 hommes âgés de 35 à 55 ans emportés par les eaux et dont les corps ont été repêchés par les éléments de la Protection civile.

 

Au moins sept personnes ont perdu la vie lors des intempéries enregistrées dans la nuit de lundi à mardi dernier, ayant touché les wilayas de Médéa, M’sila et Batna.C’est ce qu’a indiqué, hier, le responsable de la cellule de communication à la Direction générale de la Protection civile, le capitaine Nassim Bernaoui. Selon lui, le bilan le plus lourd a été enregistré dans la commune de Beni-Slimane, à Médéa, avec quatre victimes à déplorer. Il s’agit d’une fille de 13 ans et de 3 hommes âgés de 35 à 55 ans emportés par les eaux et dont les corps ont été repêchés par les éléments de la Protection civile. Le responsable a indiqué également que deux filles ont été sauvées de la furie des eaux. A Batna, le bilan fait état de deux personnes emportées par les eaux d’un oued en crue dans la commune de M’doukal. Au niveau de la wilaya de M’sila, les fortes précipitations ont fait une victime de dix ans qui a été emportée par les eaux de l’oued Mekara dans, la commune de Guera.
A Oum El Bouaghi, les éléments de la Protection civile sont parvenus à sauver une personne coincée dans sa voiture emportée par les flots dans la commune d’Aïn El Khadra, selon un communiqué de presse.
 Le capitaine Nassim Bernaoui a fait savoir qu’une cellule de crise a été mise en place au niveau du siège de la wilaya de Médéa, présidée par le wali afin de suivre de près les opérations de sauvetage et une autre au niveau de direction générale de la Protection civile.
En plus des pertes humaines, les pluies diluviennes ont causé aussi d’importants dégâts matériels. Toujours dans la wilaya de  Médéa, la plus touchées par ces inondations, une centaine de véhicules stationnés et une dizaine de poids lourds stationnés dans des parkings et en bas des immeubles a été emportée par les eaux. Des pertes importantes de têtes d’ovin sont également enregistrées.
Les fortes pluies ont aussi causé l’effondrement de deux murs au niveau d’une école et d’un hôpital alors que des maisons ont été inondées avec un niveau des eaux qui a dépassé le 1,5 m. Le réseau routier a été aussi perturbé avec la fermeture des RN 8 et 18 au niveau de l’oued El Malah a été fermé à la circulation ainsi que le chemin communal. Selon le wali de Médéa, Djahid Mouss, la wilaya a mobilisé tous les moyens matériels et humains afin de rétablir la circulation sur les axes inondés, l’eau courante et l’électricité ainsi que la prise en charge des personnes touchées.A noter que les services de la Protection civile de la wilaya poursuivent les opérations de recherche afin de retrouver d’autres victimes des inondations. «Pour le moment, nous n’avons pas enregistré le signalement d’une disparition», a indiqué le capitaine Bernaoui. Dans une déclaration à la radio locale, le wali a fait savoir que la cellule de crise a regroupé tous les secteurs concernés, à savoir les travaux publics, les ressources en eau et l’énergie.
Samira Belabed