Inondations de Beni-Slimane : Une commission technique dépêchée sur place

Une commission technique « sera envoyée, mercredi, à Beni-Slimane, afin d’étudier de près le problème des inondations auquel est confronté la ville et essayer d’apporter des solutions à cette menace, a annoncé, mardi, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud en marge de son déplacement au niveau de cette commune.

Parmi les plus importantes décisions prises, à l’issue de notre déplacement, aux cotés des ministres des Travaux publics et des Transports, Kamel Nasri, et de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, « la constitution et l’envoi, dès mercredi, d’une commission technique, formée de spécialistes, pour étudier le problème d’inondation qui à touché la ville de Ben-Slimane et réfléchir à actualiser les anciennes études, de sorte à éviter la reproduction des inondations dramatiques de lundi soir », a expliqué M. Beldjoud.
La prise en charge « immédiate » des familles des quatre victimes des inondations qui se sont produites à Beni-Slimane et des citoyens dont les commerces et véhicules ont été endommagés, sont parmi les autres décisions annoncées par M. Beldjoud, qui a insisté sur l’accélération des opérations de nettoyage et de déblaiement des tonnes de boue et divers amas, charriés par les eaux pluviales, qui inondent encore les principales artères du centre-ville de Beni-Slimane.
La délégation ministérielle s’est déplacée au domicile de l’une des victimes des inondations ou les membres de la délégation ont présenté, au nom du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, leurs condoléances à la famille et les proches de la victime. M. Beldjoud a annoncé que la prise en charge des propriétaires de véhicules endommagés au cours de ces inondations, dont le nombre est estimé à 132 véhicules, se fera par le biais des assurances automobiles et qu’une commission locale entamera, au plus vite, le recensement des dégâts matériels occasionnés, afin de programmer des projets et des actions pour réparer les effets de ces intempéries. De son côté, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, a déclaré que « toute l’aide et l’assistance de l’état sera accordée aux familles qui ont perdu un des leurs et annoncé, d’autre part, l’envoi d’équipes de psychologues en vue d’assurer un accompagnement et un soutien aux personnes endeuillées ou affectées par ces inondations. Kamel Nasri, ministre des Travaux publics et des Transports, a réitéré, pour sa part, « l’engagement total et sans faille » de son département ministériel à « effacer les traces » de ces inondations, assurant que plusieurs équipes d’intervention, venues de wilayas limitrophes, participent déjà aux opérations de nettoyage et de déblaiement, toujours en cours, au niveau de la ville de Beni-Slimane.