Plateau de Lalla Setti (Tlemcen) : Une destination très prisée

Le plateau de Lalla Setti  est devenu depuis le dé confinement dans la wilaya de Tlemcen un véritable lieu de détente surtout durant ces nuits ramadhanesques.

Ce lieu considéré comme un lieu de culture, abritant de nombreuses infrastructures, est pris d’assaut par les citoyens et les familles venus des quatre coins de la wilaya et même des wilayas de Sidi Bel Abbès et AïnTémouchent. Une affluence record particulièrement le soir et jusqu’à une heure tardive de la nuit est constaté. En effet, des centaines de familles, se rendent dès le f’tour, sur les hauteurs les «Petits perdreaux» envahissant tout le terrain du pied de la montagne allant de Birouana Sud à Attar, sur une distance de 4 km environ, où femmes, hommes, enfants, jeunes et vieux occupent agréablement l’espace. Il y’a même ceux qui préfèrent prendre leur f’tour dans ces lieux devant une table bien garnie, en ce mois sacré. Le téléphérique à lui seul ne suffit plus pour assurer le mouvement des centaines de personnes qui attendent à «Sehrij M’bedda» ou au lycée «Polyvalent» pour arracher une place dans ces cabines magiques qui, en sept petites minutes, effectuent le déplacement des «heureux» là-haut sur la montagne. Le plateau de Lalla Setti, cette merveille de Tlemcen, comprend le lac artificiel alimenté plutôt naturellement. Ce lac composé de deux bassins séparés par un gué est équipé de pédalos de mer qui font la joie des enfants. Le plateau de Lalla Setti abrite, d’autre part, un grand parc animalier, un parc d’attraction, une cafétéria et, bien sûr, une Sûreté urbaine pour veiller à la sécurité aussi bien des randonneurs que des touristes étrangers. C’est le premier projet de grande envergure réalisé sur le plateau de Lalla Setti  grâce à une enveloppe de 20 milliards de centimes.  C’est également un site spirituel. Ici repose la sainte Lalla Setti. Depuis ces dernières années cette zone est devenue un véritable pôle culturel dans un site admirable, au milieu d’un écrin de verdure. De ce site panoramique de Lalla Setti, et depuis le sommet du mirador on peut apprécier toute l’ampleur du cratère de Tlemcen.  Le regard se portera sur plus de 25 km de distance, avec une vue panoramique à savoir, les montagnes, les vallées et les villages de l’arrière-pays tlemcénien. Le mausolée est fortement visité par les touristes. De nombreux auteurs ont écrit sur cette sainte. A titre d’exemple et dans ses mémoires, Hadj Ahmed Messali écrit, en page 21 : «Chaque année les Tlemcéniennes sortent en famille à la ‘’rencontre du printemps’’ en grimpant la colline qui conduit à la qûbba blanche de Lalla Setti. Là, elles prennent le café ou le thé en mangeant des gâteaux au miel. Du plateau qui abrite le mausolée…on a une vue splendide; des forêts d’oliviers, d’immenses domaines de verdure s’étendent sous le ciel bleu…les voyageurs s’arrêtent pour admirer ce paysage impressionnant de grandeur et de beauté. Après le thé les Tlemcéniennes font des vœux (d’intercession) à Lalla Setti pour que leurs enfants, leur mari et toute la famille restent en bonne santé et trouvent de quoi améliorer leurs moyens d’existence!» Les poètes disaient : «Je te salue Lalla Setti; Toi la vigie du pays; Tu intercèdes pour les hommes; Tu es la sultane des femmes; Ta demeure est au sommet du Djebel; sise sur (de solides) rochers; Salut à toi el-Wassila; Qui veille sur Tlemcen.»
Mohamed Medjahdi