Laylet El Qadr préférable à mille mois

Parmi les repères calendaires de l’année hégirienne les plus attendus par les musulmans du monde entier est Laylet El Qadr ou la nuit du Destin. Elle est à la fois d’importance cultuelle, de portée spirituelle et d’ordre du sacré, de par la place qu’elle occupe dans les traditions sociétales.

Attestée dans le Coran comme étant une nuit meilleure que mille mois, Laylet El Qadr a marqué le destin de l’humanité car en cette nuit, Allah a fait descendre l’intégralité du Saint Coran jusqu’au ciel inférieur (ciel de la Terre) avant qu’il ne soit révélé au Prophète Mohamed (QSSSL) durant 23 ans. «Nous l’avons certes fait descendre pendant la nuit d’El Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’El Qadr ? La nuit d’El Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les anges ainsi que l’esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube.» Cette traduction en langue française des cinq versets de la sourate El Qadr révèle clairement l’infinie importance de cette nuit bénie qui est préférable à mille mois. Tous les musulmans guettent, en effet, avec ardeur cette nuit où les anges et l’esprit descendent sur terre. Bien que les exégètes font coïncider Laylet El Qadr avec l’une des nuits impaires des dix derniers jours du mois de Ramadhan, soit les 21e, 23e, 25e, 27eet 29e nuits, il est par ailleurs traditionnellement admis dans bon nombre de pays musulmans que la nuit du Destin survient la nuit qui précède le 27e jour du Ramadhan, autrement dit la 27e nuit, car la journée de l’année de l’Hégire, et au contraire du calendrier grégorien, commence juste après le coucher de soleil et se prolonge jusqu’au crépuscule suivant. Ainsi, du coucher du soleil jusqu’à l’aube de Laylet El Qadr, où les anges et l’esprit descendent du ciel, nombre de fidèles se consacrent à la prière, à la récitation du Saint Coran et à l’imploration d’Allah. En Algérie, la nuit du Destin est célébrée dans une atmosphère empreinte de piété et de sérénité. Les plus choyés durant cet évènement sont incontestablement les enfants qui ont appris le Coran. Ils sont récompensés par l’hommage qui leur est rendu par leurs parents et enseignants. Dans quasiment toutes les mosquées de la République, des cérémonies sont organisées  où cadeaux et prix leurs sont distribués. Laylet El Qadr est depuis toujours choisie par de nombreux parents pour initier leur progéniture au jeûne. Les meilleurs plats et friandises seront préparés à el Iftar. L’autre tradition est la circoncision des garçons. Le choix de la date n’est pas fortuit, car en cette nuit bénie, porteuse de bien-être et de richesse dans la tradition algérienne, circoncire un garçon est un avantage et un privilège dans sa future quête dans la voie du bien et de l’adoration de Dieu. Quant aux femmes et aux jeunes filles, elles  mettent le henné en signe de joie et d’espérance pour que leurs prières soient exhaussées et que le destin leur réserve des jours heureux.
Amirouche Lebbal