JSK : Lavagne ne veut s’enflammer

Les Canaris n’ont guère volé leur qualification aux quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Ils ont été dominateurs tout au long de la partie avec un taux de possession du ballon dépassant les 80%.

Il reste que cette domination n’a été concrétisée que par deux réalisations alors que l’addition pouvait être encore plus lourde au vu de la physionomie de la partie. Deux buts en seconde mi-temps œuvres de Kerroum (67’) et de Boualia (83’) idéalement servis respectivement par Benabdi et Medane.  La réalisation de Boualia a été accueillie par les  you-you de sa grand-mère présente dans la tribune officielle. Au-delà de la victoire et de la qualification, c’est surtout la maîtrise du jeu quia le plus frappé les observateurs. Un jeu tout le temps en mouvement fait de courtes passes a fait que le NAHD n’avait pas souvent le  ballon. Toutefois, les hommes de Lavagne ont prêché dans le dernier geste, la dernière passe dont le dosage n’était pas celui indiqué notamment en première mi-temps face à une équipe du NAHD très compacte en défense. Il était ou trop mou ou trop fort. D’ailleurs le coach Lavagne le reconnaîtra en fin de partie que son équipe avait péché par son manque de réalisme à l’approche des buts. Il retiendra toutefois la bonne réaction de cette dernière en seconde période  «où elle a été plus de l’avant ce qui a permis de trouver des ouvertures et surtout de marquer deux buts». D’ailleurs, c’est grâce au bon dosage des deux passeurs que les deux buts ont été réalisés. Lavagne, comme à ses habitudes, a refusé de s’enflammer quant à la prestation des deux recrues Haroun et Medane rentrées à l’heure de jeu. «Attendons pour voir dans les prochaines sorties». Ce qui l’intéresse le plus c’est surtout cette profondeur qu’ils apportent au banc. «Avec toutes les échéances qui nous attendent, on a besoin de tout le monde», s’est-il contenté de déclarer. Lui qui se projette déjà sur la rencontre avancée de ce mardi contre les Hamraoua. «Face au MCO, ce ne sera pas une partie de plaisir», s’est-il contenté de conclure. Pour sa part Bilel Dziri le coach du NAHD reconnaîtra que la victoire de la JSK «est amplement méritée»et que désormais, tous les efforts de l’équipe seront «concentrés sur le championnat pour assurer le maintien».
Rachid Hammoutène