Le devoir de sacrifice et de mobilisation

La question mémorielle est l’un des fondements de l’Algérie nouvelle déterminée à mener jusqu’au bout la bataille de la reconnaissance, sans marchandage ni renonciation. Elle est le chemin le plus sûr pour un avenir apaisé et le renforcement d’un partenariat d’exception tributaire d’un traitement des chantiers de la mémoire, avec tout le sérieux et la pondération exigée. Dans son message adressé à l’occasion de la célébration du 76e anniversaire des massacres de Sétif, marqué du sceau du refus de l’oubli, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a réaffirmé la disposition de l’Algérie  à œuvrer à la levée de tous les obstacles pour permettre la consolidation des acquis de la réconciliation mémorielle en marche. Il ne fait aucun doute que, à la faveur de l’excellence des relations entre les deux pays, des pas importants ont été faits. Mais la voie de la réconciliation impose la prise en charge efficiente pour le règlement de la question des disparus, la récupération des archives, la poursuite du rapatriement des restes de tous nos martyrs, l’indemnisation des victimes des explosions nucléaires de Reggane et la récupération des archives. Cet engagement tend fondamentale-ment à la valorisation de la mémoire et sa transmission aux générations nouvelles pour construire sur des bases solides l’Algérie nouvelle des compétences et de la créativité à la hauteur des défis technologiques imposés par la révolution numérique. «Notre conviction est grande en la volonté du peuple algérien et en sa pleine conscience de l’impératif raffermissement des fondements du choix démocratique libre à même d’asseoir un Etat des institutions et de droit, et de construire l’Algérie souveraine rêvée par les chouhada et les moudjahidine», a souligné le président de la République. Dans un mois à peine, l’échéance décisive des législatives interpelle les générations nouvelles pour contribuer activement, en dignes héritiers de leurs aînés, à la sauvegarde de l’Algérie de la justice sociale et de la dignité. Plus que jamais, le devoir de sacrifice et de mobilisation s’avère une nécessité impérieuse pour garantir un avenir meilleur pour tous et immuniser l’Algérie, à l’heure des manœuvres de déstabilisation et des menaces aux frontières clairement traduites par le linkage immoral dictant la soumission du makhzen aux ordres du sionisme mondial.

Horizons