L’Algérie condamne les attaques israéliennes « extrémistes » contre les Palestiniens

L’Algérie a condamné, dimanche, dans les termes les plus sévères les « attaques racistes et extrémistes » de l’occupant israélien contre les Palestiniens à El-Qods occupée et leur privation d’accomplir leurs rites religieux dans la Mosquée d’El-Aqsa, en violation flagrante des résolutions de la légalité internationale.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué que « l’Algérie condamne dans les termes les plus sévères les attaques racistes et extrémistes enregistrées dans la ville occupée d’El-Qods contre des civils palestiniens et leur privation de la liberté de culte dans la mosquée d’El-Aqsa ».
La même source fustige également « des tentatives répétées de légitimation de la logique de spoliation des terres d’autrui par la force et d’imposition de la souveraineté sur la ville Sainte, en violation flagrante des résolutions de la légalité internationale ».
« Face à ces graves violations que s’acharnent à commettre les autorités d’occupation israéliennes contre le peuple palestinien sans défense, l’Algérie appelle la communauté internationale, notamment le Conseil de  sécurité de l’ONU, à agir en toute urgence pour assurer la protection nécessaire au peuple palestinien et à ses lieux sacrés et à mettre fin à ces actes criminels et à la politique d’occupation israélienne des territoires palestiniens », ajoute le communiqué.
A ce titre, l’Algérie souligne « sa pleine solidarité et son soutien constant au côté du peuple palestinien dans sa lutte héroïque contre l’occupation israélienne », réaffirmant « sa position ferme de soutien à la cause palestinienne jusqu’au recouvrement par le peuple palestinien de ses droits légitimes et inaliénables, en tête desquels l’établissement d’un Etat indépendant avec El-Qods comme capitale ».