Sétif : Les parents d’élèves mécontents

L’appel de plusieurs organisations syndicales du secteur de l’éducation à une grève de trois jours, à compter de ce dimanche, a été suivi en partie par le personnel enseignant, dont les chiffres communiqués varient d’une partie à l’autre. Pour l’administration, le chargé de communication de la Direction de l’éducation de la wilaya de Sétif a avancé un taux de 13,4% de grévistes. Pour le personnel du primaire, 18,86% ont suivi le mouvement, celui des CEM 34,5%, et du secondaire 10,52%.  Quant aux organisations syndicales, elles ont indiqué qu’entre 60 et 70% des établissements scolaires des trois paliers étaient en grève. Ce qui a faussé en partie ces chiffres, a-t-appris, c’est lorsque le chef d’un établissement est seul gréviste alors que son personnel, peu ou prou, est en poste, il entraîne l’ensemble dans le sillage en refusant de communiquer la réalité, et vice versa. C’est ce qui a rendu la tâche difficile pour l’établissement des statistiques, tant du côté syndical que de la direction. Sur le terrain, une bonne partie des établissements scolaires ont été  perturbés par toute cette agitation, où les partisans du pour côtoient ceux du contre. Furieux, les parents d’élèves, inquiets, ont affiché leur mécontentement. Ils déclarent que «vu la situation sanitaire actuelle avec le coronavirus et tout ce qui a été vécu, les enseignants doivent avoir un peu plus de retenue et ne pas prendre les élèves en otage. Il y va de leur avenir à quelques semaines des examens de fin d’année».
Azzedine Tiouri