Pétrole: le Brent s’approche des 64 dollars à Londres

Les prix du pétrole étaient proches de l’équilibre en début de séance européenne mardi, les investisseurs optant pour la prudence avant le prochain sommet des producteurs de l’Opep+, prévu jeudi. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai grignotait 0,08%  à Londres par rapport à la clôture de la veille, à 63,74 dollars. Dans le même temps, le baril américain de WTI pour avril s’appréciait de 0,16% à 60,74 dollars.

A deux jours du sommet des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétole (Opep) et de leurs alliés de l’Opep+, « des fissures apparaissent à nouveau dans la façade unie » souvent affichée par les deux poids lourds de l’entente, la Russie et l’Arabie saoudite, a observé Matt Weller, analyste.
« L’Arabie saoudite voudrait maintenir les réductions de production actuelles au moins jusqu’en avril tandis que la Russie et ses alliés font pression pour libérer 1,5 million de barils par jour supplémentaires sur le marché », a-t-il continué, satisfaits des cours actuels et afin de « répondre à la demande accrue » tirée par les campagnes de vaccinations qui progressent à travers le monde. Mais d’autres analystes manifestaient leurs inquiétudes quant à la demande chinoise après des données économiques jugées décevantes: l’activité  manufacturière en Chine a en effet connu en février son plus faible rythme de croissance en neuf mois, selon des données publiées lundi par le cabinet  IHS Markit pour le groupe de médias Caixin. Lors du premier sommet de 2021 début janvier, l’alliance des vingt-trois.