Vers le maintien des marchés de solidarité

La ministre de la Solidarité nationale, de la  Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, a affirmé lundi à Batna, que les marchés de solidarité organisés durant le Ramadhan ont connu «un succès», promettant d’examiner la modalité de leur organisation tout au long de l’année.

La ministre a précisé que cette initiative a été organisée en coordination avec plusieurs secteurs, dont ceux du commerce et de l’agriculture, en vue de permettre aux femmes rurales et femmes au foyer de commercialiser leurs  produits. Mme Krikou a inscrit sa visite à Batna dans le cadre du suivi de l’opération de solidarité et de la mise en œuvre du programme sectoriel commun d’appui à l’insertion de la femme rurale et de la femme au foyer à la sphère de la production nationale. La ministre a ajouté que cette opportunité lui a permis de visiter des bénéficiaires du dispositif de l’Agence nationale de gestion du microcrédit et de s’enquérir de leurs préoccupations axées particulièrement autour de la commercialisation surtout après la crise sanitaire de la Covid-19.
Lors de sa visite à l’école des jeunes sourds-muets de la ville de Batna, la ministre a affirmé que les efforts sont déployés pour favoriser l’insertion sociale de cette catégorie et salué à l’occasion la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de créer une école nationale supérieure de formation des enseignants pour personnes atteintes de déficience auditive.
Auparavant, Krikou s’est rendue dans la commune d’Ichemoul auprès d’une famille productrice spécialisée dans l’élevage d’ovins ayant bénéficié d’un microcrédit et a distingué la moudjahida Mabrouka Zerouali à l’occasion de la Journée nationale de la mémoire.
Elle a procédé, en outre, à la mise en service du réseau d’approvisionnement en gaz naturel de 56 foyers de quatre mechtas reculées de la commune d’Oued Taga.