Accidents de la circulation : Une augmentation significative

Au cours de la période du 4 au 10 mai de l’année en cours, les services de la Sûreté nationale ont enregistré 314 accidents de la circulation en zones urbaines, qui ont entraîné la mort de 9 personnes et 365 autres blessées.

Par rapport aux statistiques enregistrées la semaine dernière, le nombre d’accidents de la circulation a connu une augmentation significative estimé à 34 accidents, ainsi qu’une augmentation du nombre de blessés de 40 cas, tandis que les décès ont enregistré une diminution d’un cas. Les données indiquent que les causes de ces accidents sont principalement dues à l’élément humain à un taux supérieur à 96%, du fait du non-respect de la distance de sécurité, d’une vitesse excessive, de la fatigue, en plus d’autres facteurs. Dans ce contexte, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) réitère son appel aux usagers de la voie publique au respect du code de la route, à la prudence et à la vigilance lors de la conduite.
Elle met également à la disposition des citoyens le numéro vert 1548 et celui des secours 17 pour tout signalement 24h/24.
Concernant le bilan des accidents de la route durant le mois de Ramadhan, les unités de la Protection civile ont effectué 3.630 interventions pour la prise en charge des accidents, qui ont causé la mort à 120 personnes et des blessures à 4.338 autres, a-t-on appris auprès du chargé de communication à la Direction générale de la Protection civile, le capitaine Nassim Bernaoui.
Durant la période du 2 au 8 mai, 1.036 accidents ont été enregistrés ayant causé des blessures à 1.274 personnes et la mort à 41 autres. Par rapport l’année passé, Bernaoui affirme «qu’il y a une augmentation du nombres d’accidents et de personnes décédées aussi, notamment durant les quatre derniers jours où on recense le décès de 22 personnes et 550 personnes blessées. «Concernant la tranche horaire où l’on enregistre le plus grand nombre d’accidents, Bernaoui fait savoir que c’est entre 16h et 20 h. Pour le classement des wilayas en matière de nombres d’interventions, Bernaoui indique que la wilaya d’Alger occupe la première place avec 295 interventions, Bouira 146 et Sétif 136.
Quant au classement en décès, Djelfa en tête avec 7 décès, 6 à Aïn Defla, Biskra, Alger et Sétif, et 5 à Constantine.
Samira Sidhoum