Blida : Rush vers les magasins de vêtements

 Aux derniers jours du mois de ramadhan, les commerces d’habillement à Blida connaissent le grand rush.

Juste après le f’tour, les rues sont noires de monde. Des familles, accompagnées de leurs enfants, investissent les boutiques. Les prix ne sont pas à la portée de tout le monde. Pour les parents aux revenus modestes, il faut parfois visiter une dizaine de magasins et les étals des vendeurs informels avant de trouver chaussure à son pied. Particularité : les trottoirs de la ville  servent désormais de lieux de commerce. A la rue d’Alger, des jeunes revendeurs proposent chemises, pantalons, baskets et autres souliers à des prix concurrentiels.
Sur les grands boulevards, les magasins annoncent,  par de grands panneaux, les soldes. Au fur et à mesure que la soirée avance, les boutiques se vident, laissant soin aux terrasses de cafés d’accueillir des clients exténués par le casse-tête des achats des vêtements de l’Aïd.
M. Benkeddada