L’Ambassade d’Algérie à Paris réagit sur la prétendue utilisation d’un véhicule du Consulat à Marseille dans un « trafic de drogues »

 L’Ambassade d’Algérie en France a affirmé ce mardi  n’avoir publié aucun communiqué sur un véhicule présenté comme  appartenant à un fonctionnaire du Consulat général d’Algérie à Marseille qui aurait fait l’objet d’une interpellation par la police française pour motif de « trafic de drogues et de cigarettes ». 

« Une séquence vidéo récemment relayée sur les réseaux sociaux, montre un véhicule prétendument appartenant à un fonctionnaire du consulat général  d’Algérie à Marseille qui aurait fait l’objet d’une interpellation par la police française pour motif de +trafic de drogues et de cigarettes+ »,  précise un communiqué de l’ambassade.
« Bien que les plaques d’immatriculation diplomatiques et consulaires en France identifiant le pays d’appartenance soient bien connues de tous, certains réseaux se sont évertués à porter atteinte à la réputation du personnel de nos représentations », déplore l’ambassade, relevant que « des médias ont ensuite rapporté les termes d’un présumé communiqué de l’ambassade d’Algérie en France démentant les allégations précitées ».
« A cet égard, l’ambassade, refusant de se rabaisser au niveau des instigateurs de ces manœuvres malintentionnées au moment où la fake-news est devenue monnaie courante, tient à préciser qu’elle n’a publié aucun communiqué sur ce sujet qui ne concerne point la représentation consulaire de notre pays », conclut le communiqué.