Energies renouvelables : Des opportunités de coopération et de partenariat l’Espagne

Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, a évoqué, lundi à Alger, avec l’ambassadeur d’Espagne en Algérie, Fernando Moran, les opportunités de  coopération et de partenariat dans le secteur.

M. Chitour a réitéré l’engagement de l’Algérie dans la réalisation de ses objectifs à travers la mise en place d’un modèle énergétique à horizon 2030 axé sur le développement des énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les économies d’énergies.
Le ministre a évoqué également les perspectives de coopération et de partenariat entre l’Algérie et l’Espagne notamment en matière d’énergies solaire et éolienne ainsi qu’en matière de transport à travers la locomotion électrique, tout en exprimant «le souhait d’établir des partenariats qui donneront une forte impulsion à la coopération entre les deux pays, notamment dans les domaines de la géothermie et de la formation et de la recherche au niveau de l’Institut de la Transition énergétique et des énergies renouvelables (ITEER), et ce, à travers le partage de savoir-faire, de renforcement des capacités dans le domaine de l’hydrogène vert où l’Algérie souhaite bénéficier de l’expertise espagnole ».
Pour sa part, l’ambassadeur espagnol a fait savoir que son pays possède « l’un des plus beaux potentiels du continent », tout en faisant part de la disponibilité des entreprises espagnoles à « partager leurs expériences  notamment en matière d’énergie solaire et d’hydraulique ».  M. Moran a indiqué qu’un dialogue stratégique sur les énergies  renouvelables entre les deux pays se tiendra au mois d’octobre prochain à Madrid,  » pour identifier de façon concertée des axes de  coopération dans les domaines des énergies renouvelables et du développement durable ».