Hocine Yahi, directeur sportif du CRB : «Garder les pieds sur terre»

Contrairement au MCA, tenu en échec vendredi dernier par le WA Casablanca, le CRB, notre second représentant algérien Ligue des champions africaine, a parfaitement négocié son match aller des quarts de finale.

En effet, les Belouizdadis ont dominé l’ES Tunis (2-0), l’un des grands favoris pour le sacre, samedi dernier au soir au stade du 5-Juillet et prennent ainsi une bonne option pour la qualification. Un succès nullement usurpé tant les gars de Laâqiba auront dominé la majeure partie des débats notamment en première période où ils étaient supérieurs à un adversaire plutôt méconnaissable. D’ailleurs, ce n’est que logiquement que le Chabab, volontaire à souhait et plus entreprenant, allait regagner les vestiaires à la pause avec un but d’avance, œuvre de Zakaria Draoui peu après la demi-heure de jeu (35’). Après avoir laissé passer l’orage au début du second half, les Algérois vont réussir à faire le break dans cette partie grâce à leur maître à jouer, Amir Sayoud (83’). La note aurait pu être plus salée pour les Sang et Or tunisois si Ahmed Gasmi s’était montré plus adroit devant les buts alors qu’on jouait le temps additionnel (90’+3). Malgré cet avantage conséquent, dans le camp algérien, on refuse de crier victoire. «C’est vrai que l’écart de deux buts peut paraître sécurisant avant la manche retour, mais le football n’est pas une science exacte. Contrairement à ce que pensent certains, la qualification est loin d’être acquise. Bien au contraire, il reste encore une seconde manche à disputer en Tunisie où tout demeure encore possible», dira le directeur sportif Hocine Yahi à l’issue de la rencontre avant de poursuivre : «A mon avis, ce serait une erreur de se dire que ce score nous met à l’abri de toute mauvaise surprise. L’Espérance reste tout de même un adversaire qui force le respect. Les Tunisiens n’ont pas encore dit leur dernier mot. Il est clair qu’après la défaite concédée à Alger, ils vont tout donner lors du match retour. Ils feront tout pour nous mener la vie dure. Raison pour laquelle il faudra garder les pieds sur terre et éviter tout excès de confiance qui risque de nous être fatal. Cela dit, nous allons aborder cette empoignade avec beaucoup d’attention et de sérieux en tâchant de ne pas trop nous focaliser sur la performance du match aller. En tout cas, nous aurons toute la semaine devant nous pour préparer comme il se doit ce derby maghrébin et concocter un bonne stratégie pour contrecarrer les plans de l’ES Tunis». Selon le plan de vol arrêté par la direction du club, le CRB se rendra dans la capitale tunisienne ce jeudi 22 mai, soit 48h avant la seconde manche, prévue au stade Olympique de Radés. Un déplacement que devrait vraisemblablement manquer le milieu de terrain défensif, Billel Tariket, à cause de la blessure contractée face à ces mêmes Tunisiens. Pour rappel, en cas de qualification, le Chabab sera opposé en demi-finales au vainqueur de la double confrontation entre le Ahly du Caire et les Sud-Africains de Mamelodi Sundowns. Lors du match aller disputé samedi dernier au Caire, les Egyptiens l’avaient emporté (2-0).
Mehdi F.