Union africaine : L’Algérie préside une réunion du CPS sur la Libye

L’Algérie présidera ce mardi la session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS) qui sera consacrée à l’examen de la situation en Libye.

La session ministérielle du CPS que présidera le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, se tiendra dans un contexte marqué  par des progrès tangibles réalisés dans le cadre du dialogue inter-libyen, issu des conclusions de la Conférence de Berlin sur la Libye tenue en janvier 2020. La rencontre a pour objectifs de s’assurer que les progrès réalisés jusqu’ici en matière de dialogue et de paix se poursuivent, notamment en  soutenant les efforts de l’émissaire de l’ONU et en assistant le Gouvernement d’unité nationale dans ses tâches.
Il sera question au cours de cette session des moyens susceptibles d’être employés par l’UA pour accompagner et soutenir le processus actuel censé mener aux élections présidentielles libyennes prévues le 24 décembre 2021.
Les formes à travers lesquelles l’UA pourrait contribuer au Mécanisme de contrôle du cessez-le-feu, en vigueur en Libye, seront également soumises au débat. Les participants examineront aussi les moyens à employer pour soutenir les autorités libyennes en matière de réconciliation nationale,  d’amélioration de la vie des Libyens. Il s’agira aussi de parler des méthodes à appliquer pour la lutte contre la Covid-19, le terrorisme, le trafic d’êtres humains et l’immigration illégale.
Les membres du CPS auront à discuter également des mesures concrètes à adopter afin d’empêcher les ingérences étrangères en Libye, de la mise en  œuvre de l’embargo de l’ONU sur les armes et de l’accélération du retrait des troupes étrangères et des mercenaires. Après des années de conflit, un cessez-le-feu a été conclu le 23 octobre 2020 en Libye, à l’issue de la 4e réunion de la Commission militaire conjointe.