Mimouni : «Le Conseil de sécurité doit trouver une solution durable à la question palestinienne» 

Le représentant permanent de l’Algérie à l’ONU, l’ambassadeur Sofiane Mimouni, a indiqué, mardi à New York, que le Conseil de sécurité était dans l’obligation de trouver une solution durable à la question palestinienne, en assumant ses  responsabilités historiques et juridiques à cet égard.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse conjointe avec l’ambassadeur palestinien à l’ONU, Riyad Mansour, Mimouni a déclaré que les crimes commis par la puissance occupante  contre les fidèles de la mosquée Al Aqsa pendant le mois de Ramadhan, son insistance sur l’expulsion des habitants d’El Qods et sa politique de colonisation sont à  l’origine de l’escalade de la violence en Palestine. Sofiane Mimouni, qui assure la présidence du groupe arabe à l’ONU, a expliqué que face à l’inertie du Conseil de sécurité et son incapacité à adopter un document sur la répression que subit le peuple palestinien, le  groupe a décidé d’appeler à une réunion d’urgence de l’Assemblée générale, laquelle a également un rôle à jouer, conformément à la charte des Nations. Cette réunion devrait se pencher sur la situation en Palestine où les  bombardements israéliens ont fait jusqu’ici quelque 219 morts, dont 63 enfants. Pour autant, il a précisé que cette réunion n’exemptait nullement le Conseil de sécurité de trouver une solution rapide à cette escalade de la violence et d’assumer pleinement ses responsabilités morales.