Belaïd : «Une opportunité pour choisir des élus qualifiés»

 Le président du Front El Moustakbel, Abdelaziz Belaïd, a affirmé, ce dimanche à Annaba, que la responsabilité de bâtir une Algérie forte et fortifiée «incombe à tous les Algériens», appelant tout un chacun à œuvrer dans ce sens.

Au cours d’un meeting populaire animé au palais de la culture et des arts Mohamed-Boudiaf, dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives du 12 juin prochain, Belaïd a considéré que la construction et la fortification de la patrie «exigent des institutions constitutionnelles fortes à travers la mobilisation des citoyens et leur participation effective et efficace au choix de leurs représentants».
Il a ajouté que «le peuple algérien est appelé durant cette phase de faire montre de clairvoyance et de perspicacité pour surmonter les difficultés et affronter les défis», considérant que le prochain rendez-vous électoral est «porteur d’indicateurs prometteurs quant au regain de la confiance du citoyen et constitue une opportunité pour choisir des élus qualifiés représentant toutes les composantes de la société». Belaïd a souligné, dans ce contexte, «la nécessité de bien choisir les élus afin qu’ils constituent la locomotive qui tirera le pays vers l’avant», rappelant que son parti présente à cette élection des «candidats compétents et déterminés».
Le président du Front El Moustakbel a affirmé, en outre, que «l’Algérie ne se construit pas par les discours, mais par les actes et des pratiques nouvelles de gouvernance qui rendent le citoyen fier d’appartenir à ce pays». Il a invité, par la même occasion, les habitants d’Annaba à une large participation à la prochaine échéance électorale et au «choix intelligent» de leurs représentants dans la future Assemblée populaire nationale, relevant que cette wilaya qui dispose de potentialités agricoles, touristiques et industrielles certaines souffre aujourd’hui des «retombées des pratiques de 20 ans de corruption ayant entravé un développement réel».
Belaïd a mis l’accent, à cet effet, sur la nécessité de changer cette réalité qui incombe aux habitants au travers du choix de députés qui feront office de «locomotive pour relancer la wilaya».