Serrai Nour Farah : Premiers pas dans la fiction

La jeune Serrai Nour Farah, pour qui l’écriture en langue arabe de scénarios et l’animation radiophonique constituent une vraie passion, a déjà remporté de nombreux prix.

Après avoir essayé de se spécialiser dans l’écriture d’histoires pour enfants, elle a décidé de faire ses premiers pas dans la fiction en mettant en forme ce qui l’interpelle comme personne». «Dans une première étape, j’ai publié dans des journaux et magazines avant de penser à l’élaboration de quelque chose de plus élaboré», confie-t-elle. Férue de  lecture dès son jeune âge, elle a fini par prendre la mesure de son talent et de sa passion pour l’écriture. Evoquant le domaine de l’animation radiophonique, Nour Farah se souvient d’une émission hebdomadaire destinée aux enfants qu’elle animait dès l’âge de dix ans. «Elle reste une expérience enrichissante», dit-elle. Présentement, elle collabore au magazine jordanien «Kids Time» spécialisé dans l’appui des jeunes talents émergents. Sa collaboration lui  permet de faire connaître les travaux de jeunes talents algériens. Elle développe progressivement son style d’écriture, à travers des histoires destinées aux enfants et  aux jeunes. Au départ, le jeune auteur avait tendance à publier des poèmes sur support vidéo, en raison de l’effet direct sur le public, particulièrement durant le confinement. C’est à travers le «virtuel» qu’elle a pu s’exprimer et révéler ses émotions avant de passer à l’écriture où elle se retrouve de plus en plus.           S’agissant des projets, elle souhaite participer à des concours littéraires, au pays ou ailleurs, pour développer son  style et aller loin. Elle dit croire en elle-même.
Rym Harhoura