Basket-ball : La coupe fédérale débutera le 18 ou le 25 juin

Les clubs de basket-ball peuvent respirer, après qu’un accord a été trouvé entre la fédération et les représentas des pensionnaires de la super division. Selon le président de l’instance fédérale, Rabah Bouarifi, deux dates ont été proposées pour débuter la coupe fédérale.

«Nous avons convenu de donner le coup de starter le 18 ou le 25 juin, soit quelques jours après les élections législatives. Cette coupe va permettre à nos équipes de se replonger dans l’adversité. Il faut souligner que l’enjeu sera de composter les billets des qualifications pour les compétitions régionale et africaine en fonction du classement» a-t-il expliqué. Au sujet du nombre de clubs concernés, Bouarifi a indiqué que vingt équipes seront engagées pour la compétition masculine, alors que huit joueront celle des filles. «Nous avons décidé collégialement de répartir les vingt clubs hommes en quatre groupes de cinq. Il y aura douze formations du centre, sept de l’Est et une du Sud. Pour les dames, il y aura la participation de cinq équipes du Centre, deux de l’Est et une du Sud. De notre part, nous allons mettre tous les moyens pour que ce challenge soit une totale réussite.» Pour ce qui est du protocole sanitaire, notre interlocuteur a rappelé que le seul problème qui tracasse les clubs n’est autre que le test PCR. «Plusieurs représentants ont soulevé ce souci. Ils ont même rappelé que les subventions perçues ne sont pas destinées à payer les frais hebdomadaires du test de dépistage. Pour régler le problème, nous avons saisi, au nom de tous les clubs, le ministère de la Jeunesse et des Sports pour débloquer une aide. Nous espérons avoir une réponse dans les plus brefs délais.» En cas de défection de quelques équipes, Bouarifi a souligné que la compétition sera maintenue quel que soit le nombre des clubs absents. «Nous sommes appelés à compenser plus d’une année d’inactivité. Les entraîneurs ainsi que les athlètes ont toujours émis le vœu de reprendre du service. J’espère que nous pourrons aller jusqu’au bout de cette coupe fédérale.» Question niveau, le boss de la FABB a insisté sur l’importance de relancer la compétition dans cette période. «Nous avons une nouvelle saison à préparer dès maintenant. Ce ne sera pas facile de demander à des équipes de rejouer après plus d’une année sans compétition. Après concertation, nous avons pensé à donner une période d’entraînement aux clubs. Un nombre suffisant de séances va éviter aux athlètes tout type de malaise et blessure. Sur le plan africain, j’estime qu’il est temps de donner la priorité à notre championnat. Ce qui va permettre de préparer d’emblée le championnat d’Afrique des nations 2023 pour joueurs locaux.»                              
Le collège technique se réunira prochainement
Le championnat de basket-ball pour la saison 2021-2022 sera préparé durant une réunion du collège technique prochainement selon Bouarifi. «Comme je l’ai toujours dit, le collège technique est la structure sur laquelle doit se baser toute discussion purement technique. Donc, les techniciens seront appelés à assister en masse à la réunion. Ils auront à proposer tout ce qu’ils voient utiles pour décider du système de compétition pour la saison 2021-2022. Je sais que plusieurs problèmes empêchent les clubs de faire un bon démarrage. Pour ce qui est de la composante des effectifs, nous avons décidé d’interdire le recrutement des joueurs étrangers. Je pense que le joueur local est prioritaire dans l’intérêt de notre sport. J’ajoute que les joueurs étrangers sont toujours des pivots, soit les postes 4 et 5. Pourtant, nous avons des centaines de jeunes joueurs de taille dans les quatre coins du pays» a-t-il fait savoir.
 Faid Bilal sous contrat jusqu’au mois de décembre
Interrogé sur l’avenir du sélectionneur national Faid Bilal, Bouarifi a précisé que le coach est sous contrat avec la fédération jusqu’au mois de décembre. «L’équipe nationale a été perturbée par plusieurs cas de contamination par le coronavirus. Nous aurions aimé ne pas rater le dernier tour qualificatif pour l’afrobasket 2021. Nous n’avons pas encore discuté avec Faid par rapport à un éventuel prolongement de son contrat. Au moment opportun, nous allons nous réunir avec le concerné pour débattre du sujet. Actuellement, il va chapeauter dans les prochains jours un stage de l’équipe nationale pour préparer les prochaines échéances.» Conscient que le basket-ball continental se développe à grande vitesse, Bouarifi a mis comme priorité dans son programme d’investir dans le renouvellement. Chez les dames, le cinq national est déjà en stage, sans oublier la sélection U16. «Nous avons mis en place une stratégie de travail à moyen et à long terme. D’ici la fin du mandat actuel, nous aurons une nouvelle vague de joueuses et joueurs matures» a-t-il souligné.
 Adel K.