Sinistres : Près de 8 milliards de centimes déboursés par la CNMA en 2020

La Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) a indemnisé l’ensemble des agriculteurs assurés ayant fait l’objet de déclaration de sinistre dans le courant de 2020. D’après le directeur de la communication de la CNMA, la plupart des indemnisations concernent les sinistres incendies mais aussi ceux de grêle qui ont endommagé les récoltes durant la saison estivale 2020. A ce propos, la CNMA précise qu’une superficie de plus de 4.700 hectares emblavée en céréales et arbres fruitiers ont été ravagés par les feux de forêt et autres risques au cours de cette période. «Aussi, près de 8 milliards de centimes ont été réglés au profit des agriculteurs sinistrés, notamment dans les régions de Mila, Guelma, Aïn Defla, Souk Ahras, Bouira, Sétif, Constantine, Skikda, Tizi Ouzou, El Tarf, Annaba, Tiaret et Mascara», a indiqué le directeur de la communication.
Il signalera, qu’en plus des indemnisations, la Caisse a distribué gracieusement des extincteurs et autres moyens de protection aux propriétaires et prestataires des moissonneuses batteuses, pour faire face aux éventuels risques de feux de récolte. «Les journées de sensibilisation et de vulgarisation de proximité organisées par la CNMA, juste avant le démarrage de la campagne moisson battage, en collaboration avec la corporation agricole, les conservations des forêts et la Protection civile ainsi que les mesures d’accompagnement prises au profit des agriculteurs en matière de gestion et prévention des risques d’incendie ont permis d’atténuer et de réduire d’une manière considérable les superficies sinistrées», a-t-il assuré.
Pour ce qui est de la saison estivale 2021, la CNMA compte organiser des caravanes de sensibilisation avant le début de la campagne moisson battage 2021. Des assureurs itinérants feront le tour des exploitations agricoles sur le territoire national pour sensibiliser les agriculteurs sur l’importance de l’assurance. Une occasion pour faire connaître aussi les produits de la CNMA, au profit surtout des producteurs de céréales, le produit assurance incendie des récoltes notamment, l’assurance combinée «Incendie- grêle-inondations» et l’assurance matériels agricoles dont la moissonneuse batteuse. «Durant les cinq dernières années, et avec la prolifération des incendies, de plus en plus d’agriculteurs contractent l’assurance incendie. Actuellement, c’est le produit le plus demandé de la part des agriculteurs», a-t-il fait savoir.
La souscription aux contrats d’assurance, a-t-il soutenu, permet aux céréaliculteurs et aux propriétaires de moissonneuses batteuses de bénéficier gratuitement de mesures d’accompagnement, de tarifs attractifs et d’une expertise de la part des experts agronomes pour une meilleure gestion de leurs activités agricoles. Les assurés, en outre, selon lui, ont le choix de paiement de leurs contrats d’assurance par facilité. «Pour que le risque ne soit plus une fatalité, l’assurance est l’acte le plus approprié pour éviter des pertes et des dommages économiques potentiels», a-t-il conclu.
Farida Belkhiri