Assises nationales au Mali : 13 thématiques au menu, dont l’accord d’Alger

Treize thématiques, dont l’Accord de paix et de  réconciliation issu du processus d’Alger, sont inscrites au programme des assises nationales de la refondation (ANR) qui se dérouleront du 11 au 30 décembre au Mali, ont rapporté des médias locaux.

Annoncées puis reportées à une date ultérieure il y a une dizaine de jours, les assises nationales se dérouleront finalement du 11 au 30 décembre.
Les activités du Panel des hautes personnalités chargé d’organiser les assises, selon son président, Zeyni Moulaye, ont concerné entre autres un guide pour l’organisation matériel des assises nationales de la refondation ainsi que des concertations avec les forces vives de la nation, dont des partis politiques, des organisations de la société civile et des composantes du secteur privé.
Tout en espérant un consensus le plus large possible et une participation active à ces assises, le président du panel a dégagé un chronogramme  détaillé des 19 jours. Les 11 et 12 décembre seront consacrés aux communes de l’intérieur et des cercles, tandis que les populations déplacées se pencheront sur la refondation du Mali les 15 et 16 décembre.
Quant aux représentations diplomatiques et consulaires du Mali, les Maliens établis à l’extérieur ainsi que les Maliens réfugiés, ils auront  leurs assises les 18 et 19 décembre. Pour ce qui concerne le niveau régional, les dates retenues sont les 22 et 23 décembre. Sont concernées  par cette phase, les collectivités régionales de l’intérieur et de Bamako. La dernière phase est prévue du 27 au 30 décembre avec le format national des assises.
A noter que lesdites assises, initiées par les autorités de la transition, devraient permettre aux Maliens de déterminer le chronogramme des futures élections, décider de se prononcer sur la durée de la transition en plus de se pencher sur les réformes de refondation.
Treize thématiques seront débattues au cours de ces assises nationales : défense et sécurité, souveraineté nationale, lutte contre le terrorisme,  justice et droits de l’homme, politique de bonne gouvernance, politique étrangère et coopération internationale, intégration africaine, réformes  sociales, questions humanitaires, élections, paix, réconciliation nationale et Accord d’Alger.
Ces assises nationales, qui seront placées sous l’égide de la présidence de la transition, concernent toutes les couches sociales et forces vives de la nation et de la diaspora. Au total, il y aura plus de 150 participants au niveau des 19 régions, 300 au district de Bamako et 1000 pour les assises nationales. Des participants tous issus des différentes sensibilités de la société civile, de la classe politique nationale, des mouvements des femmes et des jeunes. Les échanges et communications se dérouleront en séances plénières et en groupes de travail, selon le  règlement intérieur.
Les assises nationales avaient été annoncées à la mi-juin par le Premier ministre de transition malien, Choguel Maïga.