Attaques du Dahra : Une conférence samedi à Mostaganem

 La commune de Benabdelmalek Ramdane  (Mostaganem) abritera samedi prochain une conférence sur les premières attaques menées au début la guerre de libération nationale dans la région du Dahra, à l’occasion de la célébration du 68e anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution.
Cette rencontre, organisée par le secteur des Moudjahidine et Ayants droit en collaboration avec le Laboratoire d’histoire algérienne de l’université Oran 1 « Ahmed Ben Bella » et la commune de Benabdelmalek Ramdane, verra la participation de professeurs et dÆhistoriens des universités de Mostaganem, Tiaret, Saida et d’Oran. Au cours de cette conférence, qui se tiendra à la Bibliothèque publique de lecture, les participants mettront en exergue les activités politiques et militaires des premiers groupes révolutionnaires qui ont supervisé la  préparation et la mise en œuvre des premiers faits d’armes, dans la nuit du 1er novembre 1954, ainsi que les efforts de la région du Dahra dans l’action armée, notamment dans la première étape (1954-1956). Ils feront également des interventions centrées sur le déclenchement de la guerre de libération dans la région du Dahra à travers des documents  d’archives et les premiers combats connus dans la partie Est de Mostaganem, ainsi que les parcours des premiers martyrs, dont Benabdelmalek Ramdane, membre du groupe historique des 22, Bordji Omar, commandant de la région et Bordji Kaddour.
Pour leur part, la faculté de littérature arabe et des Arts et le Laboratoire d’études linguistiques et littéraires en Algérie organisent une conférence sur « Les manifestations de la révolution algérienne dans le discours littéraire, les contenus et les dimensions », en présence d’enseignants des universités de Mostaganem, Oran, Sidi Bel-Abbes, Tlemcen et Chlef, selon le doyen de la faculté, Pr Benyechou Djillali.
Ce dernier a indiqué que cette rencontre scientifique, qui s’inscrit dans le cadre du projet de recherche formative de l’université sur le langage et la mémoire dans le discours littéraire, vise à mettre en évidence le  contenu et les dimensions de la glorieuse guerre de novembre et ses diverses manifestations dans les œuvres littéraires des romanciers algériens.