Au-delà des Jeux… 

S. Ould Ali

Au-delà des Jeux méditerranéens qui se préparent dans la frénésie que l’on sait et de leurs enjeux économiques et politiques,
de nombreuses interrogations taraudent l’esprit des Oranais sur la gestion de leur ville après que les dernières délégations auront quitté le pays. Echaudés par de précédentes expériences, les habitants de la capitale
de l’Ouest se demandent si les opérations de nettoiement du cadre urbain se poursuivront avec la même rigueur ou s’ils doivent s’attendre au retour du laisser-aller des 30 dernières années. Les services des travaux publics poursuivront-ils la réfection du réseau routier
ou les automobilistes seront-ils appelés à renouer avec les inévitables nids-de-poule que les premières pluies ne manqueront pas de provoquer ? Les nouvelles infrastructures sportives ou celles réhabilitées seront-elles convenablement entretenues et correctement exploitées pour des disciplines sportives à relancer ou sont-elles vouées à l’abandon ? Ces Jeux permettront-ils à une wilaya, dont les atouts touristiques ne sont plus à présenter, de franchir un cap dans la construction de cette industrie qui devrait la hisser au rang de destination touristique dans le bassin méditerranéen ? Toutes ces questions et d’autres encore préoccupent les Oranais qui s’inquiètent du sort qui sera réservé à la ville après le baisser de rideau de la manifestation sportive dans moins d’un mois. En 2018 déjà, alors que les 19es JM étaient encore prévus pour 2021 (avant que le corona ne vienne tout bouleverser), la faculté d’architecture de l’USTO Mohamed-Boudiaf avait abrité un workshop dont l’intitulé résumait les attentes liées à la tenue
des Jeux méditerranéens : «Comment aller vers une nouvelle dynamique urbaine
et produire des idées originales autour d’une stratégie de développement de la ville d’Oran, dans la perspective exceptionnelle de l’organisation des Jeux méditerranéens de 2021 ?». Les participants
y avaient souligné la nécessité de tirer profit de l’opportunité qui s’offrait à la ville pour travailler à lui donner les outils de développement et d’épanouissement urbains. Depuis plusieurs mois, les Oranais vivent, parfois subissent, les intenses préparatifs d’une manifestation sportive et culturelle dont on attend beaucoup. Personne ne sait si ces JM constitueront le point de départ d’une nouvelle ère pour la capitale de l’Ouest. Mais il est certain que ses habitants espèrent que la dynamique observée depuis dans la gestion locale se poursuivra au-delà du 5 juillet.
 S. O. A.