Baadji : « Les prochaines élections représentent plusieurs enjeux pour le FLN »

Le secrétaire général du parti du Front de  libération nationale (FLN), Abou El Fadl Baadji a affirmé, ce mardi à Alger, que les législatives du 12 juin prochain constituaient « une véritable épreuve » pour mesurer la capacité de sa formation politique à se prêter à la concurrence politique, à la lumière du nouveau cadre juridique et constitutionnel.

 Présidant une réunion des secrétaires de Mouhafadas du parti, M. Baadji a souligné que « les prochaines élections représentent plusieurs enjeux pour le FLN sur les plans populaire, politique et organisationnel, en sus de constituer une véritable épreuve pour mesurer la capacité du parti à se prêter à la concurrence politique à la lumière de nouveaux régimes juridique et constitutionnel ».
Les prochaines échéances se dérouleront dans « un climat politique et social appelant au changement, une démarche que le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune veille à concrétiser pour réaliser les aspirations du peuple algérien au changement global », a-t-il ajouté.
Après avoir appelé les militants de son parti « à s’adapter aux revendications de changement prônées par la société », le SG du parti du FLN  s’est engagé à élaborer des listes électorales « répondant aux aspirations du peuple à des institutions élues gérées par une nouvelle génération ». Soulignant  le travail en cours en vue de  » venir à bout des pratiques suspectes et des comportements dégradants qui ont fait des structures du parti, otages des passions d’individus », le SG du FLN a fait état de « la  réactivation des Comités de contrôle au sein du parti, gelés depuis des années ».
« Le Président Tebboune a pris des décisions courageuses et fortes »
Réitérant l’engagement de son parti à œuvrer pour la réussite des  prochaines élections dans  » un climat démocratique et transparent », M. Baadji a souligné que la volonté du Président Tebboune de concrétiser les  revendications du peuple au changement, est somme toute évidente »,
  A ce titre, il cite,  » ses décisions courageuses et fortes, dont la dissolution de l’Assemblée populaire nationale (APN), l’organisation de  législatives anticipées, la poursuite de la guerre contre la corruption, la mise en branle de la diplomatie algérienne, ainsi que la poursuite du soutien aux causes justes de par le monde, en tête desquelles les deux cause palestinienne et sahraouie ».
Saluant également le rôle de l’Armée nationale populaire (ANP) et de tous les corps de sécurité à  » sécuriser les frontières de notre pays et à faire face aux dangers externes », le SG du FLN a appelé toutes les catégories du peuple algérien à  » adhérer autour de l’ANP et à placer l’intérêt et la stabilité de la Patrie au dessus de toute considération ».