Basket-ball : Une consécration de plus pour Faid Billal au Maroc

Une évidence, Faid Billal force le respect et l’admiration encore plus dans les milieux du basket-ball marocain ,lui qui est un pur produit du basket algérien.

Poussé vers la porte de sortie pour ne pas dire à la démission de son poste de sélectionneur national par certains, comme il l’a tenu à nous le dire, Faid Billal, qui vient de remporter haut la main la finale de la coupe du Trône avec son nouveau club, l’IR Tanger face au FUS de Rabat (75-63), peut se targuer aujourd’hui d’avoir un palmarès que beaucoup peuvent lui envier. Arrivé en pompier en milieu de saison, le coach Faid a su, en l’espace d’un temps limité, à redonner une âme à sa nouvelle équipe jusqu’à l’emmener en finale de la coupe du Trône.
Très estimé dans le milieu de balle orange au Maroc, il a encore une fois forcé l’admiration et le respect par son professionnalisme et son sérieux. Lui qui a fait les beaux jours en début de sa longue et riche carrière, du NIAD, du MCA et de l’équipe nationale en tant que joueur avant de prendre en charge la sélection de basket-ball (messieurs) est aujourd’hui plus qu’un homme heureux. Faïd Bilal a eu l’honneur d’emmener le cinq national à un Mondial. C’était en 2002 à Indianapolis (Etats-Unis) après la finale de la Coupe d’Afrique des nations à Rabat (Maroc) de 2001. Il a offert aussi à l’Algérie son seul titre international en remportant  la coupe arabe en 2005 à Djeddah avec, à ses côtés, Ahmed Loubachria et Ali Fillali et feu Ahmed Dane comme DEN. En somme, il a écrit l’une des plus belles pages du basket-ball algérien, si ce n’est la plus belle, et cela, nul ne peut le nier. Sa carrière internationale en tant que coach lui a valu aussi de belles expériences comme au Liban, aux Emirats arabes unis et au Maroc où il se trouve, une fois de plus. Pour rappel, avant de prendre les destinées de l’IR Tanger, Faid avait exercé au MAS de Fès. L’homme avait hérité d’une situation délicate. En quelques mois à la tête de la barre technique de l’IR Tanger, Faid Billal a su renverser la donne et remettre l’équipe sur les bons rails. En effet, l’enfant terrible du MC Alger sur le parquet et du GS Pétroliers sur le banc a remporté le sacre cette saison haut la main et avec mérite de l’avis de tous les spécialistes du basket marocain. Une belle revanche sur le sort après trois finales perdues contre la grande équipe de Sale (une en championnat et deux en coupe du Trône). Pour rappel, il s’agit de la deuxième fois(après 2006) que l’IR Tanger remporte le sacre en finale de coupe du trône avec cette fois ci, un label à l’Algérienne.
L’aventure du coach Faid Billa avec le basket-ball marocain avait commencé en en 2008 faut-il le rappeler avec cette même équipe de l’IR Tanger avant d’aller offrir ses services au voisin de MAS de Fès. Aujourd’hui tout auréolé de cette consécration, l’IR Tanger qui a terminé premier de son groupe en championnat et bien engagé dans le tournoi play-off avec déjà une belle victoire contre la formation de Marakech. Les dirigeants du l’IR Tanger au même titre que le staff technique avec à sa tête, FaidBillal nourrisse de grandes ambitions pour aller chercher une première participation continentale dans le BAL (Basketball Africa League). Questionné à propos d’un éventuel retour à la tête des Verts d’Algérie, Faid nous a clairement signifié que la sélection nationale de son pays ne  se refuse pas et la porte reste ouverte mais à condition de travailler avec d’autres personnes.
Amayas D