Bentalha, Sid Moussa, Baraki : Une affluence progressive

Le scrutin relatif aux élections locales, tenu ce samedi, a connu une affluence timide des électeurs au sud d’Alger, notamment le matin, pour afficher une légère hausse du taux de participation oscillant entre 8 et 9,70% à partir de 11h. C’est du moins le constat fait lors d’une virée effectuée dans plusieurs centres de vote à travers les localités du sud de la capitale.

Dans les rues de Bentalha, c’est le calme qui a prévalu le matin, n’étaient quelques  personnes âgées «soucieuses d’accomplir leur devoir national». Au centre Djilali-Benatou, qui dénombre 1.887 inscrits répartis sur 4 bureaux de vote, l’afflux des électeurs était faible avec quelque 25 votants enregistrés pour l’Assemblée communale et 25 pour l’Assemblée de wilaya, soit un taux de participation de 1,32% à 10h. «Il n’y pas beaucoup de votants la matinée, généralement c’est à partir de 14hque les électeurs commencent à affluer», indiqué le chef du centre, Cherif Bouranane. «C’est la première fois que je vote après avoir été convaincue par une amie militante d’un parti politique», déclare Narimane, 23 ans. A quelques encablures, se trouve devant le centre Bentalha El Djadida, il y a un peu plus de monde, notamment parmi les personnes âgées qui, visiblement, pressent le pas en se rendant aux urnes. «Le premier comptage effectué à 10hfait état de 135 votants pour l’APC et 128 pour l’APW, soit des taux de participation respectifs de 2,66% et 2,52%», fait savoir le chef du centre, Samir Tarfi. Concernant les observateurs des partis politiques, le centre en recense une vingtaine, notamment des représentants issus de FLN, du RND et du Mouvement El Bina. Quant aux six autres listes en lice pour l’APW, elles n’ont mobilisé aucun observateur.
A Sidi Moussa, le centre dit l’école des filles grouille de monde, entre représentants des partis politiques, votants et personnel encadrant.  «Les observateurs sont au nombre de 32, représentant trois partis politiques, à savoir le FLN, le RND et le Mouvement El Bina», a relevé le chef du centre, Abdelkader Mekatti. Selon les chiffres communiqués à 9h, le taux de participation à l’APC est de 0,72% pour passer vers 11h à 8,69%. Tandis que l’APW a connu un taux ayant grimpé de 0,72% à 7,99%, a-t-il détaillé. «Les échéances communales ont toujours suscité l’intérêt des citoyens, soucieux du choix des responsables censés gérer leur quotidien. Ils suivent, heure par heure, l’évolution de la course électorale, d’où la nécessité d’intensifier le dispositif sécuritaire en prévision d’éventuels incidents», fait-il observer.
À Baraki, l’ambiance était similaire, les électeurs affluaient progressivement. Un octogénaire n’a pas hésité à faire partager avec la presse la fierté d’avoir été aux urnes tôt le matin. «J’ai voté comme je l’ai toujours fait.  C’est une question de principe», lance-t-il. Le centre de vote Tarek-Benziad, dénombrant 3.262 inscrits, a connu, à midi, un taux de participation de 9,71%, affirme son chef, Tahar Tahir.
Aziza Mehdid