Blida : Priorité aux enfants des zones d’ombres

Après trois années de fermeture pour cause de Covid, la piscine semi-olympique du stade Mustapha-Tchaker a rouvert, cette semaine, ses portes. Selon Mme Assia Laanab, responsable de la communication auprès de la direction de la jeunesse et des sports (DJS), l’ouverture a permis aux clubs de reprendre «leurs activités habituelles». Pour rappel, la wilaya de Blida compte trois piscines semi-olympique dont une à Boufarik, opérationnelle depuis deux ans. Une autre, dans la commune d’El-Affroun, est par contre fermée pour des travaux de réhabilitation et d’aménagement. Selon elle, les responsables des piscines réceptionnent ces jours-ci les dossiers de citoyens désirant suivre des séances denatation. Le programme destiné au grand public concerne les personnes âgées de 7 à 77 ans. La responsable souligne que des horaires seront réservés aux enfants des zones d’ombre. «En 2019, nous avions organisé unesession au profit des enfants des zones déshéritées. Nous faisonsla même expériencepour faire profiter ces jeunes du monde rural et pourquoi pas, découvrir des talents», poursuit Mme Assia Laanab. Pour sa part, la responsable du service jeunesse, Mme Zaoui Djazia Aicha, annonce que le coup d’envoi du plan bleu est prévu pour le 5 juillet. « Le programme prévoit l’envoi, un mois durant, de plus de 10.000 jeunes vers les plages avec des rotations quotidiennes», précise-t-elle. «Nous comptons envoyer 5.000 enfants quotidiennement vers Tipaza, Zéralda et Boumerdes», assure-t-elle. Les membres de la ligue «Plein air et loisirs de jeunesse», qui active sous l’égide de la DJS, vont assurer l’accompagnement et l’encadrement de ces enfants.
 M. Benkeddada