Bordj Badji Mokhtar- Energie «La production d’électricité est largement suffisante»

Si l’on se réfère au bilan de situation relatif au patrimoine énergétique de la wilaya de Bordj Badji Mokhtar, il en ressort que les capacités de production sont amplement suffisantes pour couvrir les besoins de la population en toutes circonstances. «Dans la commune de Bordj Badji Mokhtar, nous disposons de deux centrales électriques d’une capacité totale de production de l’ordre de 76,7 mW», affirme Kamel Brahmi, directeur de l’énergie et des mines au niveau de la wilaya. En détail, la commune du chef-lieu de wilaya dispose d’une centrale diesel équipée de 8 générateurs d’une capacité de 15,7 mW et de 3 turbines totalisant une production de 51 mW, ainsi qu’une centrale photovoltaïque générant 10 mW. «Ce qui est bien avec la centrale diesel est qu’on peut augmenter sa capacité en ajoutant des générateurs. En quelque façon, c’est un avantage et une garantie pour alimenter davantage d’abonnés, d’autant plus que Bordj Badji Mokhtar est désormais une wilaya de plein exercice, ce qui préfigure de fait une augmentation de sa population et de ses activités socioéconomiques», indique-t-il. Idem pour la commune de Timiaouine, relevant territorialement de la wilaya de Bordj Badji Mokhtar. Là aussi, on recense deux centrales, l’une fonctionnant au diesel et l’autre à l’énergie solaire (photovoltaïque). «La centrale diesel de Timiaouine est équipée de 11 générateurs totalisant une production de 11,5 mW et d’une station photovoltaïque générant 2 mW. En tout, Timiaouine dispose d’une production de l’ordre de 13,5 mW», souligne le même responsable. En somme, la production totale d’électricité, assurée par les quatre centrales, est de 90,2 mW. «En moyenne, le pic de consommation d’énergie électrique dans la wilaya atteint les 35 mW. Une consommation qui ne représente même pas 40% de nos capacités de production. Un avantage qui représente un atout de taille dans le cadre du processus d’édification de notre wilaya naissante», fait savoir le même vis-à-vis. Concernant la distribution de carburant, la wilaya dispose actuellement de 16 stations-services réparties sur les deux communes. «Nous comptons 13 stations-services à travers le territoire de la commune de Bordj Badji Mokhtar et trois autres à Timiaouine. Un projet d’une autre station est actuellement en cours. Le taux d’avancement du chantier dépasse les 60%. Compte tenu de ses capacités, elle renforcera d’une manière substantielle la distribution de carburant à Bordj Badji Mokhtar», dévoile-t-il. Cela dit, l’acheminement du carburant vers la wilaya de Bordj Badji Mokhtar s’effectue en bimensuel par convois pour qu’il soit réparti dans les 16 stations-services en activité. Afin d’assurer la disponibilité du carburant tous les jours de la semaine, il est prévu la réalisation d’un dépôt multi-produits (carburant, gaz butane, lubrifiants, huiles…). «Ce projet de dépôt à réaliser par Naftal est une structure très importante pour notre wilaya. La décision d’affectation d’un terrain à ce projet a été signée», souligne le directeur. Concernant le gaz butane, il assure que ce produit est largement disponible et est distribué dans deux points de vente de Naftal, à Timiaouine et dans la commune du chef-lieu de wilaya. «Toutefois, une initiative conjointe avec les propriétaires des stations-services afin qu’ils se dotent d’équipement nécessaires pour ouvrir des points de vente de gaz butane a été prise. Une opération qui garantira un réseau de distribution important au bénéfice de la population locale», dévoile-t-il. S’agissant des programmes à réaliser, le même directeur annonce un programme de raccordement de plus de 3.000 foyers en électricité pour un montant de 1.447 millions de dinars. Ce programme est réparti en 15 projets.
 A. L.